Dans le laboratoire de la boulangerie Pozzoli, à Gerland © Antoine Merlet

Six millions d’euros débloqués par la Région Auvergne-Rhône-Alpes pour aider les boulangers

Frappés de plein fouet par la flambée des prix de l’énergie, les artisans boulangers d'Auvergne-Rhône-Alpes vont être soutenus par la Région. Celle-ci à annoncer débloquer 6 millions d’euros pour les soutenir face à cette crise. 

Étranglés par la flambée des prix, les boulangers tirent la sonnette d’alarme depuis quelques jours. Après la hausse du coût du beure, de la farine, celle de l’énergie, gaz et électricité, indispensable pour cuire le pain, place les artisans dans une situation de plus en plus précaire alors que près de 80% des 33 000 boulangers français ne sont pas éligibles au bouclier tarifaire mis en place par l’État pour les entreprises. 

En réaction, le  gouvernement a annoncé mardi 3 janvier avoir obtenu des fournisseurs d’énergie que les boulangers pourront résilier leur contrat sans frais en cas de hausse "prohibitive" de leur tarif. Dans le même temps, la Région Auvergne-Rhône-Alpes a de son côté décidé de débloquer une aide de six millions d’euros pour les professionnels de son territoire. "La situation de nos boulangers est aujourd’hui apocalyptique. Ils souffrent encore plus que les autres commerçants. […] En nous mobilisant tous, nous ne laisserons personne au bord du chemin", a déclaré le président de Région Laurent Wauquiez (LR).

L'attribution pas encore définie

Toutefois, pour l’heure pas encore de précision sur les modalités d’attribution de cette aide aux boulangers locaux. Cela doit faire l’objet de discussions dans les prochains jours. Dans un communiqué, la collectivité affirme se donner "une semaine pour cadrer, avec les fédérations et les réseaux consulaires, un plan d’aide simple et rapide afin d’éviter les fermetures". La Région poursuit en précisant que ce « fonds pourra être abondé par les collectivités d’Auvergne-Rhône-Alpes pour venir en aide aux boulangeries de leur territoire pour atteindre 15 millions d’euros ».

Côté impôts, les PME et en particulier les boulangers de France pourront "demander le report du paiement de leurs impôts et cotisations sociales" pour soulager leur trésorerie. Élisabeth Borne, la Première ministre, souhaite aussi que les petits commerçants, confrontés à l'envolée des tarifs d'énergie, puissent étaler la paiement de leurs factures. "Il y a des aides très importantes qui ont été mises en place", a reconnu auprès de l’AFP en sortant de Bercy Dominique Anract, le président de la Confédération Nationale de la Boulangerie-Pâtisserie Française. Avant de nuancer son propos, "Maintenant, pour une facture (d'énergie) qui va être multipliée par dix ou douze, rien ne sera suffisant".

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut