Un patient recevant une dose du vaccin Pfizer-BioNTech contre le Covid-19. @WilliamPham

Covid-19 : le point sur la campagne de rappel dans le Rhône et en Auvergne-Rhône-Alpes

Ouverte depuis le 30 novembre à tous les adultes en France, la campagne de rappel de la vaccination contre le Covid-19 bat son plein alors que l’épidémie continue de progresser rapidement, notamment dans le Rhône et en Auvergne-Rhône-Alpes, la région de France la plus touchée. Dans la région, 19,5 % des habitants de plus de 12 ans ont reçu leur dose de rappel, c'est moins que la moyenne nationale.

À Lyon, dans la Métropole, dans le Rhône et de manière générale dans toute la région Auvergne-Rhône-Alpes le nombre de nouveaux cas de covid-19 ne cesse d’augmenter ces derniers jours. La région Aura est désormais celle où le virus circule le plus avec des taux d’incidence élevés dans les différents départements et notamment dans le Rhône où avec une incidence de 663 pour 100 000 habitants, sur une semaine, les pics des 3e et 4e vagues ont été dépassés. 

Lire aussi : Covid-19  : "On n'en voit pas le bout", à Lyon quasiment tous les lits de réanimation occupés dans les HCL

Une 3e dose pour 18,1 % des plus de 12 ans du Rhône

Dans le même temps, la campagne de rappel de la vaccination contre le Covid-19 bat son plein en France depuis son ouverture à tous les adultes le 30 novembre dernier. Pourtant, la région Auvergne-Rhône-Alpes est légèrement en retard par rapport aux autres régions. Avec 19,5 % de ses habitants de plus 12 ans injectés avec une dose de rappel, elle pointe à l’avant-dernière place, derrière le Pays de la Loire (19,7 %) et juste devant l’Île-de-France (18 %), et en dessous de la moyenne nationale établie à 20,1 %.

Lorsque l’on se penche sur l’avancée de la campagne de rappel au sein des départements on remarque des disparités importantes entre les territoires d'Auvergne-Rhône-Alpes. Ainsi en Haute-Savoie seulement 16 % de la population a reçu une 3e dose, quand dans le Rhône ce taux est de 18 % et de 24,6 % dans le Cantal, qui est par ailleurs le département avec la couverture vaccinale la plus importante de la région. 

Des difficultés pour vacciner les +65 ans sans rendez-vous

Par ailleurs, depuis les annonces du gouvernement sur l’ouverture de la campagne de rappel à tous les adultes, cinq mois après la dernière injection, trouver un créneau pour se faire vacciner est souvent très difficile. Pour essayer de protéger les plus âgés en priorité, les autorités ont donc décidé en début de semaine d’ouvrir la vaccination de rappel sans rendez-vous aux plus de 65 ans. 

Toutefois, la procédure peine à se mettre en place, notamment à Lyon où les centres de vaccination affichent complet et doivent donc s’adapter pour trouver des rendez-vous à ces personnes. Par exemple, à l’hôpital de la Croix-Rousse, mercredi 8 décembre, les noms des patients de plus de 65 ans venus sans rendez-vous étaient ainsi inscrits sur une liste par un agent d’accueil, afin d’essayer de leur trouver une place dès le début de semaine prochaine, selon nos informations.

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut