Source : santé publique France

Covid-19 : les contaminations toujours en hausse à Lyon et dans le Rhône, le point ce jeudi (Graphique)

Le nombre de nouveaux cas ne cesse d'augmenter à Lyon, dans la Métropole de Lyon et dans le département. Le Rhône est l'un des départements les plus touchés de France par la reprise épidémique.

La circulation du virus à l'instant t sur un territoire se mesure grâce au taux d'incidence. C'est un indicateur clé, qui détermine le nombre de cas positifs sur les 7 derniers jours pour 100 000 habitants sur une semaine glissante.

Le nombre de cas toujours en hausse

Dans le département du Rhône, d'après les derniers chiffres stabilisés au dimanche 5 décembre, le taux d'incidence est de 663 (les données prennent donc en compte la période entre le lundi 29 novembre et le dimanche 5 décembre). Ce taux était de 423 le 26 novembre, une semaine plus tôt, de 284 le 22 novembre et de 135 le 15 novembre. L'augmentation est très nette en quelques jours... À titre de comparaison, le taux d'incidence est de 447 en moyenne en France.

Source : santé publique France

Déclenchement du plan blanc dans les hôpitaux de la région

"La circulation de la Covid-19 s’intensifie en Auvergne-Rhône-Alpes où tous les départements font face à une augmentation du taux d’incidence. Bien qu’atténué par la vaccination par rapport aux précédentes vagues, l’impact sur l’hospitalisation est néanmoins net et s’accélère dans la région", explique l'ARS Auvergne-Rhône-Alpes ce mercredi 8 décembre.

Plus de 1 500 patients atteints de Covid-19 sont hospitalisés ce 8 décembre dans les établissements de santé de la région dont 275 patients en soins critiques. Interrogé hier par Lyon Capitale, le directeur général des Hospices civils de Lyon (deuxième plus grosse structure hospitalière de France derrière les hôpitaux parisiens) constatait que la situation se tend sérieusement dans les HCL. "Ce mercredi matin (le 8 décembre), quasiment tous les lits de réanimations étaient occupés", nous expliquait Raymond Le Moign.

"Par anticipation de l’évolution des besoins en lit de réanimation, après concertation avec l’ensemble des fédérations d’établissements hospitaliers, le directeur général de l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes demande à tous les établissements publics et privés d’activer leurs plans blancs", précise l'ARS. Le plan blanc est activé jusqu'au 3 janvier 2022, avec une réévaluation prévue fin décembre.

Lire aussi : Covid-19  : "On n'en voit pas le bout", à Lyon quasiment tous les lits de réanimation occupés dans les HCL

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut