Grégory Doucet, maire de Lyon © Antoine Merlet

Coronavirus : le maire de Lyon ne veut pas de nouvelles mesures restrictives

"Pas la peine d'aller plus loin", clame Grégory Doucet ce mercredi. Alors que le ministre de la Santé, Olivier Véran, doit faire un nouveau point sur l'épidémie ce jeudi, le maire de Lyon ne veut pas que de nouvelles mesures restrictives soient prises dans sa ville. Au contraire, il aimerait que certaines soient assouplies.

Ce jeudi, Olivier Véran, le ministre de la Santé, fait un nouveau point sur l'évolution de l'épidémie de coronavirus en France. Des territoires pourraient passer en alerte maximale, comme Lille. Marseille et Paris le sont déjà. Et Lyon ? La situation ne s'est pas détériorée depuis une semaine dans le Rhône (lire notre analyse ici).

Interrogé sur des possibles nouvelles mesures décidées pour Lyon et la Métropole de Lyon ce jeudi, le maire de Lyon Grégory Doucet s'est montré assez clair ce mercredi : "pas la peine d'aller plus loin"

Le maire de Lyon prône l'assouplissement des mesures

Pas de fermeture totale des bars donc ? Au contraire, le maire de Lyon aimerait l'assouplissement de certaines mesures, comme la jauge à 1000 personnes pour les grands évènements.

"On devrait pouvoir considérer la jauge aussi en pourcentage de l'espace disponible, puisque ce qui est important c'est de garder une distance physique entre nous. Dans un stade de plusieurs milliers de places, ne mettre que 1000 personnes, je ne comprends pas bien la logique", explique Grégory Doucet.

Le maire de Lyon n'est également toujours pas convaincu par la fermeture des bars à 22h maximum : "dans un bar, vous avez le patron ou la patronne qui peut réguler, rappeler les consignes, obliger les gens à se distancier...". Peu de chances qu'il soit entendu sur ce point. Réponse jeudi, avec le point du ministre de la Santé.

Lire aussi : Coronavirus : des signes d'amélioration à Lyon, la ville pourrait éviter l'alerte maximale jeudi

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut