Les travaux de démolition de l’immeuble doivent débuter ce jeudi matin et se terminer vendredi en fin de journée. (Photo mairie de Chaponost)

Ce que l’on sait de l’effondrement partiel d’un immeuble près de Lyon 

Un immeuble d’habitation en pisé s’est partiellement effondré dans la nuit de mardi à mercredi dans le Rhône à Chaponost. Plusieurs personnes ont été évacuées, mais le sinistre n’a pas fait de victime. Un appel à solidarité est lancé pour les reloger.

Il était environ 7 heures ce mercredi 16 novembre lorsqu’une cinquantaine de sapeurs-pompiers ont été dépêchés rues Jean-Baptiste Blanc et René-Chapard à Chaponost, à l’ouest de Lyon, suite à l’effondrement partiel d’un immeuble de deux étages. Le bâtiment construit en pisé, autrement dit avec des murs en terre crue compactée, comprenait quatre appartements au premier étage avec des combles et un commerce au rez-de-chaussée.  

Lire aussi : Rhône : un immeuble s’effondre en partie à Chaponost

Pas de victime ni de blessé

Comme nous l’écrivions ce matin, quatre personnes ont dû être évacuées par les secours, qui ont ensuite dû inspecter les décombres alors qu’une personne manquait à l’appel, certains médias invoquant un temps un disparu. Confirmant une information de Lyon Capitale, le lieutenant-colonel Laurent Meunier, sapeur-pompier du Rhône, a précisé à l’AFP que le cinquième habitant recherché ne se trouvait en fait pas chez lui au moment de l’incident "une personne manquait à l'appel, mais il se trouve qu'elle est en déplacement, donc pas sur place".

Un soulagement alors que samedi matin, à Lille, deux immeubles de trois étages, dont l'un était en travaux, se sont écroulés dans une artère commerçante du centre-ville, faisant une victime malgré l'évacuation de la plupart des habitants. 

Un appel à solidarité pour reloger les sinistrés

Pour l’heure, on ne sait pas encore pour quelle raison l’édifice de Chaponost s’est en partie écroulé, en revanche selon les pompiers il "s'est probablement effondré vers 3h30 du matin". Selon le lieutenant-colonel Laurent Meunier les locataires ont entendu "un grand bruit", ils ont regardé "côté rue", mais, n'ayant rien vu d'anormal, "ils se sont recouchés". Ce matin, les pompiers ont mis en place un périmètre de sécurité autour de l’immeuble, dont "l’autre partie menace de s’effondrer". Un enquête est en cours pour déterminer les causes de l'incident.

Pris en charge par les services de la mairie les locataires ne pourront pas réintégrer leur logement. La commune vient donc de lancer un appel à solidarité pour reloger les personnes sinistrées. Elle recherche "une chambre, une cuisine et une salle d’eau indépendantes de l’habitation principale". En cas de proposition vous pouvez contacter la police municipale au 06 08 72 37 33.

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut