Vues de Lyon
Vues de Lyon © Romane Thevenot

Casiers solidaires, lieu pour les séniors... le budget participatif à Lyon 3e

[Volet 3]. Après neuf mois de travaux avec les habitants, la Ville de Lyon a dévoilé début décembre les 110 projets lauréats de son premier budget participatif. Focus sur les actions à venir dans le 3e arrondissement.

Pour son premier budget participatif, la Ville de Lyon n’a pas fait les choses à moitié, débloquant 11 millions d’euros pour mener à bien 110 projets en 24 mois. Le plus emblématique d’entre eux étant sans aucun doute une première étape dans la végétalisation de la place Bellecour.

Lire aussi :

Chaque arrondissement va néanmoins profiter d’aménagements plus ou moins conséquents. On fait le point des différents projets retenus, dans le 3e arrondissement où 22 projets vont être réalisés.

  • Des casiers solidaires pour les sans-abri

Les participants au budget participatif 2022 ont voté l'installation de six casiers solidaires à proximité du restaurant social et solidaire de la rue Verlet Hanus. Ces casiers permettront aux sans-abri de déposer leurs affaires en toute sécurité, tout en bénéficiant d'un accompagnement vers une démarche d'insertion selon leurs besoins (logement, administratifs, santé...). Ce projet sera financé grâce à une enveloppe de 16 000 euros.

les casiers solidaires de la Ville de Lyon
  • Rénover le Splif, village associatif du 3e

Avec un budget de 500 000 euros, des travaux vont être réalisés au sein du Splif, le Site polyvalent lyonnais d'insertion et de formation installé dans le 3e arrondissement. Un projet qui doit permettre de  favoriser l'accompagnement des associations, de proposer plus d'outils numériques et d'agrandir les espaces de réceptions.

Deux propositions déposées par des habitants ont été rassemblées pour aboutir à ce projet, qui devrait aussi servir de "support de création d’activités pour l’insertion professionnelle, tout en mobilisant des acteurs de l’Economie Sociale et Solidaire".

  • Des équipements pour la cuisine des Gones, la cuisine solidaire partagée

Avec une enveloppe de 50 000 euros, la Cuisine des Gones va pouvoir acquérir de nouveaux ustensiles et équipements. La Cuisine des Gones, qui doit ouvrir ses portes prochainement, permettra aux personnes hébergées au sein de l’hôtel social de profiter d’un lieu convivial pour se faire à manger. Les usagers pourront aussi s’y rendre pour participer à des ateliers afin d’accéder à une alimentation plus saine.

  • Un lieu ouvert pour tous les séniors

Grâce à un budget de 120 000 euros, le 3e arrondissement va créer un lieu intergénérationnel au pied d'une résidence inclusive. Cet endroit proposera des services et activités pour tous les publics, mais se penchera principalement sur la notion du "bien vieillir". Un lieu ouvert aux séniors du quartier pour poser des questions, faire part de projets, connaître les actualités, aides et services qui les concernent et accéder à un espace numérique.

La création du site comprend la réalisation d'un espace vert dans les cours intérieures, accessible aux résidents, visiteurs du spot Bien vieillir et gourmands du café-restaurant.

  • Réaménagement du jardin du Sacré-Coeur

Avec une enveloppe de 120 000 euros, les habitants du 3e vont essayer de rendre plus convivial le jardin du Sacré-Coeur : désimperméabilisation des sols, nouveaux mobiliers, fresque ou encore un terrain de pétanque sont au programme.

Réaménagement du jardin du Sacré-Coeur
  • Un triporteur pour les opérations hors-les-murs de la bibliothèque municipale

Les habitants du 3e arrondissement veulent équiper leur bibliothèque municipale d'un triporteur à livres. Un moyen de développer l'offre de lecture sur le territoire, en plus de l'action du Bibliobus. Pour augmenter encore plus la visibilité de ces actions tout en privilégiant les modes de déplacement doux, la ville pourrait se doter de nouveaux outils comme des bibliambules, une sorte de tripoteurs mobile avec des hamacs pour se détendre le temps d'une lecture. Une opération chiffrée à 15 000 euros.

Un espace pouvant ressembler à un tripoteur de livres.
  • Contrôler le débit des robinets en fonction de l'usage

Afin de réduire le gaspillage de l'eau au sein de l'arrondissement et plus largement de la Ville de Lyon, une campagne d'adaptabilité du débit en fonction de l'usage va être menée. Avec un budget de 15 000 euros, celle-ci se concentrera dans certains établissements scolaires et sportifs.

  • Espaces sanitaires équipés pour les bébés

Le 3e arrondissement veut aussi penser à la population très jeune. Avec un budget de 90 000 euros, les habitants ont voté pour créer des sanitaires équipés pour s'occuper des bébés dans les parcs, comme une installation de blocs sanitaires équipés de tables à langer au parc Sisley.

  • Expérimenter l'éclairage à la demande à Montchat

L'éclairage public à la demande sera testé dans une rue de Montchat. À l'issue de l'expérimentation, le ressenti des habitants sera recueilli en vue de déployer ce mode de fonctionnement à plus grande échelle. La question de la sécurité par rapport à l'éclairage sera aussi étudiée. Une expérimentation chiffrée à 5 000 euros.

  • Des agrès de sports inclusifs au parc Zénith

Pour favoriser la pratique du sport dans l'arrondissement, deux modules de fitness, tel que des pédaliers à bras et jambes, pour hommes et femmes vont être installés au parc Zénith et au parchemin.  En plus des agrès sportifs, les usagers auront la possibilité de faire des exercices de renforcement musculaire et de mobilité des articulations.

Les différents agrès

Le 3e est l'arrondissement où seront réalisés le plus de projets participatifs. Voici les autres :

  • Un jardin pédagogique aux abords de la MJC Sans-Souci - Budget 30 000 € ;
  • Réduire l'éclairage place de la Ferrandière - Budget 10 000 € ;

  • Une nouvelle fresque sur le mur de la piscine Garibaldi - Budget 60 000 € ;

  • Rénover le square Fusier - Budget 25 000 € ;

  • Une nouvelle borne-fontaine place Bahadourian - Budget 10 000 € ;

  • Une borne fontaine place de la Ferrandière - Budget 10 000 € ;

  • Une fresque sur le mur d'enceinte du CROUS résidence André Lirondelle - Budget 30 000 € ;

  • Rénover l'éclairage des places Bahadourian et Ballanche - Budget 100 000€ ;

  • Des urinoirs rue Basse Combalot - Budget 50 000 € ;

  • Expérimenter des vélos chargeurs de portable - Budget 25 000 € ;

  • Une boîte à livres place du Château - Budget 5 000 € ;

  • Une borne-fontaine au square Eugénie Buisson - Budget 10 000 € ;

  • Une fresque pour le square Fusier - Budget 20 000 €.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut