Vue de Lyon – Au premier plan, l’amphithéâtre des Trois-Gaules, sur les pentes de la Croix-Rousse © Tim Douet
Vue de Lyon – Au premier plan, l’amphithéâtre des Trois-Gaules, sur les pentes de la Croix-Rousse © Tim Douet

Fontaines, éclairage, arêtes de poisson … le budget participatif à Lyon 1er

[Volet 1]. Après neuf mois de travaux avec les habitants, la Ville de Lyon a dévoilé début décembre les 110 projets lauréats de son premier budget participatif. Focus sur les actions à venir dans le 1er arrondissement.

Pour son premier budget participatif, la Ville de Lyon n’a pas fait les choses à moitié, débloquant 11 millions d’euros pour mener à bien 110 projets en 24 mois. Le plus emblématique d’entre eux étant sans aucun doute une première étape dans la végétalisation de la place Bellecour.

Lire aussi : Le budget participatif de Lyon acte la végétalisation de la place Bellecour sous deux ans

Chaque arrondissement va néanmoins profiter d’aménagements plus ou moins conséquents. On fait le point des différents projets retenus, en commençant par le 1er arrondissement où 6 projets vont être réalisés.

  • Une visite virtuelle des arêtes de poisson

Des habitants ont eu l’idée de créer une visite virtuelle des arêtes de poisson, du nom du réseau de souterrains situés sous les pentes de la Croix-Rousse et qui remonteraient à l’Antiquité. L’idée est donc de créer une cartographie en 3D du réseau pour permettre aux Lyonnais de découvrir ces lieux, leur accès étant aujourd’hui interdit au public pour des raisons de sécurité. 

Jugé réalisable, ce projet va bénéficier d’une enveloppe de 250 000 euros et pourrait prendre la forme, selon son porteur, "d’une exposition temporaire (par exemple en mairie du 1er et du 4e arrondissement) puis définitive (par exemple au musée Gadagne)".

Service archéologique de la Ville de Lyon
  • Remise en eau des fontaines aux Lions de la place Sathonay

Créés par la Fonderie du Creusot, en Bourgogne, sur le modèle des lions qui décoraient à l’origine la fontaine de la place de l’Institut de France à Paris et la fontaine du Château d’Eau, les deux lions de la place Sathonay ont trouvé leur place dans le quartier en 1825. D’abord alimenté eau par les sources de la colline, les fontaines aux lions ont ensuite été connectées au réseau d’eau potable, avant que leur alimentation ne soit coupée. 

Moyennant un investissement de 200 000 euros, des travaux seront menés pour permettre à l’eau de couler de nouveau, mais cette fois en circuit fermé afin qu’elle soit recyclée et qu’il n’y ait pas de déperdition.

Les fontaines aux lions de la Place Sathonay vont être remises en eau. (Capture d'écran Google street View)
  • L’histoire des pentes de la Croix-Rousse sur un mur peint

Le conseil de quartier ouest des pentes de la Croix-Rousse a proposé de créer un mur peint sur la place Morel. Situé face à l’ancien collège Truffaut, en pleine rénovation, celui-ci devrait retracer sous la forme d’une bande dessinée la riche histoire du quartier. Le coût du projet a été évalué à 20 000 euros et sa réalisation sera confiée à un dessinateur de LyonBD.

  • Repenser l’éclairage du parc Croix-Paquet

Moyennant un investissement de 50 000 euros, l’éclairage public du parc de croix-paquet, qui accueille notamment une station de métro de la ligne C, va être repensé. Des aménagements qui doivent permettre "d’améliorer les déplacements à la tombée de la nuit".

L'éclairage du parc de Croix-Paquet va être repensé. (Capture d'écran Google Street View)
  • De l'ombre pour la cour de l'école des Tables Claudiennes

Pour faire baisser la température dans la cour d’école des Tables Claudiennes, qui surplombe le jardin des Plantes, une tonnelle va être végétalisée et des toiles apportant de l’ombre seront installées. L’opération bénéficie d’un budget de 40 000 euros. 

  • Un lieu dédié à la jeunesse dans l’ex-collège Truffaut

L’ancien collège Truffaut qui doit rouvrir ses portes en janvier 2023, après avoir fait l’objet d’une lourde réhabilitation, permettra d’accueillir un espace dédié aux jeunes, qui pourront y faire de la danse et d’autres sports. Ils pourront aussi profiter, notamment, d’équipements multimédias. 

Une enveloppe de 50 000 euros a été allouée à ce projet, qui sera développé aux côtés de la crèche, des logements étudiants, d’une auberge de jeunesse et d’un pôle dédié à la BD.

Lire aussi : Logements étudiants, crèche, auberge de jeunesse… l’ancien collège Truffaut rouvrira en janvier 2023

Rénové moyennant un coût de 14 millions d'euros de travaux, l'ancien collège Truffaut va rouvrir en janvier 2023 pour accueillir différents projets dédiés à la jeunesse. (Photo Hadrien Jame)

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut