Mercredi 11 janvier environ 150 salariés de Place du Marché attendaient devant le tribunal de commerce de Lyon le verdict du juge sur la liquidation de leur entreprise. Celui-ci avait finalement été mis en délibéré à ce vendredi. (Photo Hadrien Jame)

1 900 emplois supprimés après la liquidation judiciaire de Place du marché à Lyon

Installé dans le Rhône, le spécialiste des produits surgelés Place du marché et ses entreprises sœurs ont officiellement été placés en liquidation judiciaire ce vendredi 13 janvier. 1 900 emplois seront supprimés.

Le tribunal de commerce de Lyon s’était donné 48 heures pour rendre son délibéré concernant la liquidation judiciaire de Place du marché, l’ex-enseigne Toupargel. Le verdict est tombé ce vendredi 13 janvier, officialisant la suppression de 1 900 emplois. 

Lire aussi : Liquidation de Place du marché ? Les 1 600 salariés seront fixés vendredi

Aucun candidat ne s’étant positionné pour reprendre la société reprise en 2020 par les frères Léo et Patrick Bahadourian, cofondateurs et actionnaires de Grand Frais, cette décision était attendue par les salariés, présents en nombre le 11 janvier lors de l’audience tenue au tribunal. Mercredi, Wafaa Koihly, la secrétaire du Comité social et économique (CSE), nous avait confié à l’issue de l’audience "il n’y a aucun espoir de reprise". De son côté Brieuc Fruchon, le président de Place du marché, assurait "notre priorité est de travailler sur la préparation de cette liquidation et d’accompagner au mieux les salariés de ces trois sociétés pour qu’ils rebondissent le plus rapidement possible". Des propos qui ne laissaient donc guère de doute sur la décision du tribunal.

Une procédure rapide

"Ça aurait pu être évité en cherchant des solutions alternatives. Les chauffeurs m’ont expliqué qu’ils partaient presque à vide. Quand vous savez ce que coûte aujourd’hui la logistique et que vous envoyez des camions avec seulement une ou deux palettes, je ne comprends pas cette stratégie", déplorait mercredi Hamache Ratiba (CGT) employée dans le Rhône. Avec un modèle de vente bâti sur le commerce de produits par téléphone, l’entreprise n’a pas réussi à prendre le virage de la vente en ligne souhaitée par ses repreneurs, qui ont également tenté de diversifier leur offre au-delà du surgelé, vers les produits frais et l’épicerie. En vain. Chiffrées à 271 millions d’euros en 2017, les ventes étaient passées à 200 millions en 2021-2022. 

"Tout le monde s’est impliqué jusqu’au bout et en trois mois mettre 1 600 familles sur le carreau c’est ubuesque"

Wafaa Koihly, secrétaire du Comité social et économique (CSE)

Ces derniers mois, la situation de Place du marché s’était dégradée de manière rapide, le groupe ayant demandé fin octobre son placement en procédure de sauvegarde, avant d’être placé en redressement judiciaire fin novembre. "Tout le monde s’est impliqué jusqu’au bout et en trois mois mettre 1 600 familles sur le carreau c’est ubuesque", se désolait Mme Kohily. Et d’ajouter "encore une fois ils ont joué sur les salariés. Le capital de certains passe avant des vies brisées", tout en pointant du doigt le "silence assourdissant des Bahadourian" sur ce dossier.

Les frères Bahadourian très critiqués

Absents de l’audience mercredi, les frères Bahadourians étaient la cible de nombreuses critiques des employés. "On est en désarroi total, car on a vu que même aujourd’hui les Bahadourian n’ont pas daigné nous donner des réponses claires et entre. Je leur en veux énormément", confiait Wafaa Kohily. 

En comptant les 1 600 salariés de Place du Marché, dont le siège social est installé à Civrieux-d’Azergues, dans le Rhône, et les quelque 300 employés de ses deux sociétés soeurs Eismann et Touparlog, 1 900 personnes se retrouvent sur le carreau ce vendredi. Il s’agit de l’un des plus importants plans sociaux en France des derniers mois, après la liquidation de l'enseigne textile Camaïeu en septembre (2 100 salariés) et les 1 200 emplois supprimés (sur 2 300) annoncés fin décembre chez Scopelec, groupe spécialisé dans les technologies de communication.

Lire aussi : Lyon : 1 049 emplois sauvegardés chez Scopelec

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut