Le four à pain de la boulangerie La galerie des pains. Photo : Cheyenne Gabrelle

La Région aidera les boulangers d’Auvergne-Rhône-Alpes à payer leurs factures

Une semaine après avoir annoncé débloquer 6 millions d'euros pour soutenir les boulangers d’Auvergne-Rhône-Alpes face à la crise, le président de la région Laurent Wauquiez à précisé la nature de ces aides. 

Après la hausse du coût du beure, de la farine, celle de l’énergie, gaz et électricité, indispensable pour cuire le pain, place les artisans dans une situation de plus en plus précaire alors que près de 80% des 33 000 boulangers français ne sont pas éligibles au bouclier tarifaire mis en place par l’État pour les entreprises. En réponse au cri d’alarme des professionnels du secteur, la Région Auvergne-Rhône-Alpes a annoncé la semaine dernière débloquer une enveloppe de 6 millions d’euros pour les soutenir. 

Lire aussi : Six millions d’euros débloqués par la Région Auvergne-Rhône-Alpes pour aider les boulangers

Après s’être donné une semaine "pour cadrer, avec les fédérations et les réseaux consulaires, un plan d’aide simple et rapide afin d’éviter les fermetures", le président LR de la collectivité Laurent Wauquiez a quelque peu précisé la nature de ce soutien financier. 

3 000 euros pour payer les factures

Concrètement, ces artisans pourront bénéficier "d’une aide immédiate en trésorerie" allant "jusqu'à 3 000€ pour payer les factures". Ils pourront également recevoir "une aide à l'investissement de 10 000€ pour acquérir du matériel moins énergivore", écrit sur Twitter Laurent Wauquiez. En revanche, pas de précision encore sur le soutien financier que souhaitait obtenir la Région auprès d’autres collectivités locales pour aider les boulangers. Au moment de dévoiler le montant de l’enveloppe débloquée, la collectivité avait en effet précisé que ce "fonds pourra être abondé par les collectivités d’Auvergne-Rhône-Alpes pour venir en aide aux boulangeries de leur territoire pour atteindre 15 millions d’euros". 

De son côté, l’État a annoncé le 6 janvier le plafonnement pour toute l'année 2023 du tarif de l'électricité aux TPE qui ont renouvelé leur contrat d'électricité à un prix très élevé au deuxième semestre 2022, artisans, boulangers, pressing ou encore petits restaurateurs sont notamment concernés. Côté impôt, les PME et en particulier les boulangers de France pourront également "demander le report du paiement de leurs impôts et cotisations sociales" pour soulager leur trésorerie.

Lire aussi : Lyon : l'inflation et la crise énergétique contraignent les boulangers à augmenter leur prix

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut