Laurent Wauquiez vainqueur 2
© Elise Julliard

Wauquiez : “Nous ne sommes pas les sous-traitants du gouvernement”

Interrogé par le JDD sur le plan de formation des chômeurs imaginé par François Hollande, le président du conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes se montre sceptique.

Le président François Hollande présentera demain des mesures pour pour permettre à un demi-million de demandeurs d'emploi d'accéder à une formation. Or, ce sont les collectivités qui "financent la moitié des dépenses de formation du pays", rappelle aujourd'hui Le Journal du dimanche.

Le Gouvernement a donc besoin des présidents des conseils régionaux – conseils qui sont désormais en majorité aux mains des Républicains ou des centristes – pour mettre en œuvre son plan.

“Aucun a priori politicien”

Mais, de Christian Estrosi en Paca à Hervé Morin en Normandie, les nouveaux élus ne veulent pas servir de supplétifs à l'État, ni rendre service à leur adversaire politique. Pas plus que Laurent Wauquiez, nouveau président du conseil de la grande région Auvergne-Rhône-Alpes, interrogé par le JDD : “Nous ne sommes pas les sous-traitants du Gouvernement. Si c'est un énième plan de traitement social, avec la seule obsession d'inverser artificiellement la courbe du chômage, c'est hors de question."

Laurent Wauquiez fait référence ici à un éventuel tour de passe-passe qui ferait sortir les chômeurs en formation de la catégorie A (pour entrer en catégorie D), et permettrait donc de communiquer sur une baisse du nombre de demandeurs d'emploi... Et de conclure : "Sinon, je n'ai aucun a priori politicien. Un plan intelligent devrait cibler les demandes des entreprises."

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut