Une pétition contre un camp de Roms à Bron

Depuis la fin du mois d’août, un camp de Roms installé à l’entrée de la ville de Bron fait des mécontents au sein du conseil municipal mais également chez les habitants.

La pétition lancée par le groupe d’opposition “Un avenir pour Bron” (UMP) contre l’installation de Roms à l’entrée de la ville a recueilli 1 300 signatures. Les signataires, à l’initiative de Yann Compan (conseiller municipal à la tête du groupe), ont voulu manifester leur mécontentement face aux nuisances quotidiennes que l’installation du camp entraîne.

Le groupe d’opposition évoque la présence de “fumées toxiques, la circulation des piétons sur le périphérique, les intrusions à l’hôpital du Vinatier” mais également la “sensation d’insécurité et la dévalorisation des habitations à proximité du camp”. Une situation que Yann Compan qualifie d’injuste pour des citoyens qui “contribuent à l’effort collectif, paient leurs impôts”. Au-delà de ces nuisances physiques, l’élu local évoque également “un mode de vie” auquel les Brondillants se heurtent et dont ils ne devraient pas “subir les contraintes”. À ce jour, la commune semble avoir entendu les protestations de ses habitants, et le démantèlement du camp devrait s’opérer très prochainement.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut