Gérard COLLOMB
© Eliot Lucas

Pour Collomb, la plupart des maires vont devoir augmenter les impôts

Le sénateur-maire de Lyon a réagi dans un entretien au JDD à la baisse des dotations de l’État qui touche les collectivités locales.

Dans un entretien au Journal du dimanche, Gérard Collomb, a réagi à la baisse des dotations de l'Etat aux collectivités locales. Le maire de Lyon a estimé que son choix d'augmenter les impôts de 5% à Lyon et dans la métropole était incontournable : "Je ne crois pas qu’il puisse y avoir beaucoup de maires qui, dans la durée de leur mandat actuel, pourront se dispenser d’une augmentation."

Gérard Collomb s'est également dit "sur la corde raide, à la limite de la rupture". Pour le sénateur-maire, la baisse des dotations signifie "une amputation de toutes nos subventions : universités, recherche, innovation, mais aussi soutien aux clubs sportifs, aux événements culturels. (...) Quant aux subventions, elles vont reculer de 6%. Ce qui va toucher des secteurs cruciaux comme l’action économique, l’aménagement urbain ou la politique du logement".

Samedi 19 septembre, des maires de toute la France ont protesté contre la baisse des dotations qui touche les collectivités locales. La dotation globale de fonctionnement, attribuée chaque année par l'Etat à ces dernières, doit baisser de 11 milliards d'euros d'ici à 2017.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut