Capture d’écran 2013-07-08 à 18.20.05

Les bons comptes de Rillieux-la-Pape

Critique à l'égard de Pierre-Bénite, plus encore de Vénissieux, la chambre régionale des comptes accorde un satisfecit à Rillieux-la-Pape, selon un rapport rendu public récemment. Disséquées entre 2006 et 2011, les finances de la collectivité font apparaitre un bon équilibre entre charges et produits de fonctionnement. De plus, la ville est peu endettée : 600 euros d'encours par habitant, contre une moyenne de 1 049 euros pour les collectivités de taille comparable.

Certes, les charges de personnel représentent plus de 54 % des dépenses de fonctionnement. Mais elles croissent à un rythme inférieur à l'ensemble des dépenses. Et la gestion des ressources humaines semble efficiente : le taux d'absentéisme s'établit à 6,2 %, soit un niveau inférieur au taux moyen de 10 %.

Le rapport signale "un facteur de risque" : la procédure judiciaire intentée par une entreprise candidate au marché public du chauffage urbain et finalement écartée. Cette entreprise conteste le marché passé avec le lauréat.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut