Capture d’écran 2013-07-09 à 11.36.32

Franc-maçonnerie, mariage gay, Mozart : Pleynard persiste

Myriam Pleynard a été victime d'un buzz Internet hier lundi 8 juillet, suite aux propos qu'elle a tenus sur son Facebook ce week-end sur La Flûte enchantée. Prise de court et sidérée, elle nous a livré sa réaction. "Cela me rappelle la Seconde Guerre mondiale", dit-elle.

Au milieu des liens et des références à Dallas, une série qu'elle affectionne, on peut trouver sur le Facebook de Myriam Pleynard, la candidate surprise de la primaire UMP, une ultime publication sur les événements de samedi soir et le buzz qui l'a suivi depuis. Dans un post, elle exposait une association d'idées entre la photo du concert de La Flûte enchantée de Mozart, retransmise aux Terreaux, référence musicale du Grand Orient de France, et le mariage gay. En effet, Gérard Collomb aurait communiqué, par ce clin d'œil musical, sa sympathie au Grand Orient de France, première obédience maçonnique française, qui, pour Myriam Pleynard, est à l'origine de cette fameuse "théorie du genre" dont on entend parler partout dans la Manif pour tous. La photo de Collomb aurait donc été un assentiment discret au mariage gay par le biais de ces symboles.

“Les nazis enfermaient les intellectuels parce qu’on disait qu’ils étaient fous !”

Réagissant au buzz qui s'est ensuivi, notamment sur Twitter, Myriam Pleynard nous a affirmé hier qu'elle n'avait jamais parlé de complot franc-maçonnique et a dénoncé la déformation et l'interprétation de ses propos sur Internet. Néanmoins, trois jours plus tard, elle maintient sa position exacte, relayée sur Europe 1, et l'explicite : "Je dénonce l'ambiguïté de Gérard Collomb, qui a fait un clin d'œil au Grand Orient de France en prenant cette photo de la foule samedi soir devant La Flûte enchantée. On sait que cette œuvre est un opéra franc-maçon. C'est un manque de respect pour les familles ainsi que pour les Veilleurs debout qui sont toujours devant le palais de justice pour Nicolas, prisonnier politique."

Convaincue que "Gérard Collomb va trop loin" dans un "vedettariat déplacé", elle est satisfaite de faire le buzz. "Tant mieux !" s'exclame-t-elle. Et d'ajouter : "Cela me rappelle la Seconde Guerre mondiale : pendant la Seconde Guerre mondiale, les nazis enfermaient les intellectuels parce qu'on disait qu'ils étaient fous !"

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut