Najat Valaud Belkacem
©Tim Douet

Éducation : Najat Vallaud-Belkacem ridiculise les théories du complot

La ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Najat Vallaud-Belkacem a organisé mardi 9 février 2016 une journée d’étude intitulée "Réagir face aux théories du complot", réunissant 300 participants au Muséum national d’histoire naturelle.

Une conférence durant laquelle la ministre de l'Éducation a tourné en dérision la théorie du complot selon laquelle elle aurait voulu supprimer l'accent circonflexe "depuis l'âge de la 5e". "Le complotisme constitue un ennemi intime du savoir et de la connaissance parce que, tout en jouant en apparence sur des enjeux analogues, elle dévoie, simplifie et fascine justement par sa simplicité même, son "anticonformisme" et la "transgression" qu'elle incarnerait face aux "pouvoirs établis" nécessairement mensongers pour les adeptes de ces théories", a déclaré la ministre afin de déconstruire le discours complotiste.

Pour enrayer ce discours, la ministre pense que l'école est la mieux armée face aux différentes théories du complot. À travers l'enseignement moral et civique et de l'éducation aux médias et à l'information, elle souhaite "former les enseignants" pour faire face à ces discours. À l'heure d'internet, elle souhaite aussi éduquer les jeunes dès l'école à hiérarchiser l'information. "Une information n'a pas la même valeur si elle provient du site de l’encyclopédie universalis que du site de groskisou68", a-t-elle expliqué.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut