Salon des maires
4e assise du Salon des maires Auvergne-Rhône-Alpes @ Cheyenne Gabrelle

Crise énergétique : la Région Auvergne-Rhône-Alpes au chevet des territoires ruraux

Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, souhaite accompagner les communes les plus rurales et être un levier d'aménagement des territoires.

A l'approche de l'hiver, la question de la crise énergétique plane au-dessus des collectivités territoriales. La région Auvergne-Rhône-Alpes ne fait pas exception.

A l'occasion des 4e assises régionales des maires et des élus locaux, qui se sont tenues jeudi 6 octobre au siège de la Région, à Confluence, où près de 600 maires étaient réunis dans en séance plénière dans l'hémicycle Georges Pompidou, Laurent Wauquiez a rappelé l'importance et la force des territoires locaux : " ils veulent tout décider à Paris, mais plus ils nous laissent faire les choses et plus on est efficace".

Un accompagnement global des communes

Auvergne-Rhône-Alpes a fléché 80 millions d'euros pour réaliser des travaux d'aménagement, en particulier dans les 550 lycées de la région, dans le but de baisser la facture en énergie. En remplaçant notamment toutes les ampoules par des LED, Laurent Wauquiez assure que le coût de la consommation "baissera de 30 %".


"Notre souhait, c'est qu'il y ait un accompagnement global des collectivités locales, permettant de faire un bouclier tarifaire pour l'ensemble des collectivités. Cet argent sera donc reversé dans les services publics des communes."
Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes


Le président LR tient à ce que "la région donne plus aux communes les plus rurales qui n'ont pas le même budget que les grosses métropoles". Il s'agit d'un "choix fort" par la Région, de la même manière que font les départements. La Région se veut être, ni plus ni moins, qu'un  levier d'aménagement des territoires.

L'augmentation des coûts liés à la consommation en énergie dans les lycées pourrait être doublée cet hiver "en passant de 45 millions d'euros à 90 millions d'euros l'année prochaine". L'objectif de la Région est de faire remonter l'information à Paris. "Si l'Etat ne met pas en place un dispositif d'accompagnement, les territoires ne pourront plus continuer à avoir des services publics qui permettent d'aider des gens dans leur vie au quotidien", confie Laurent Wauquiez.

Les contrats de plan Etat-Région recueillis avant la fin de l'année

Dans son discours, le président de la Région alerte également sur les répercussions de l'explosion des prix liés à la consommation en énergie sur les projets d'aménagement des communes.

Dans cette optique, la Région souhaite "aboutir à la signature du contrat Etat-Région avant la fin de l'année", afin d'enclencher le paiement des aides, "uniquement dans le cadre de contractualisation infrarégionale" (politique contractuelle uniquement à une échelle intercommunale, voire communale). Les 4 133 communes qui composent la Région, devront déposer leur dossier d'aménagement, pour ensuite être accompagnées par la collectivité.

Lire aussi : La Région Auvergne-Rhône-Alpes présente un nouveau plan de sobriété

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut