Augmentation du point d’indice : Collomb demande l'aide de l'État

Alors que le gouvernement a annoncé une hausse du point d'indice des fonctionnaires, le maire de Lyon a demandé de l'aide à l'État pour compenser les dépenses engendrées par cette hausse.

Le gouvernement a annoncé que le point d'indice des fonctionnaires allait être revalorisé de 1,2%. Pour la Métropole de Lyon cette augmentation va représenter 4,1 millions d’euros de dépenses en plus et 3,4 millions d’euros pour la ville de Lyon. Dans le même temps, L'État va baisser ses dotations de 57 millions pour la métropole et de 13 millions d'euros pour la ville. "La charge induite pour les collectivités doit donc être compensée par l’État en apportant un correctif à la réduction des dotations qu’il avait programmée en 2016 et 2017", a alors réclamé Gerard Collomb dans un communiqué.

Mais l'édile a tout de même consenti à dire que cette réévaluation était nécessaire : "Ce gel du point d'indice a conduit dans la durée à un réel écrasement des échelles de rémunération des fonctionnaires. Il n’était plus tenable très longtemps." Cette revalorisation du point d’indice de la fonction publique se fera en deux temps : d'abord 0,6% le 1er juillet 2016,et 0,6% au 1er février 2017.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut