Christophe Pague est directeur de l’agence Stéphane Plaza de Saint-Priest.

Immobilier à Saint-Priest : "Il y a énormément de programmes neufs dans le centre-ville" (vidéo)

Christophe Pague est directeur de l'agence Stéphane Plaza de Saint-Priest. Il était sur le plateau de l'émission "6 Minutes Chrono" de Lyon Capitale pour parler du marché immobilier de Saint-Priest, la 5e commune la plus peuplée de la métropole de Lyon.

Christophe Pague donne dans un premier temps les caractéristiques de la ville de Saint-Priest : "C'est une ville très dynamique qui bouge beaucoup. Côté entreprise, on compte 3500 entreprises et plus de 30 000 emplois. C'est la deuxième commune de la métropole en termes de superficie. On part de Vénissieux et on va jusqu'à Saint-Bonnet-de-Mure : ce qui fait que l'on a une grande variété de quartiers. Nous sommes au carrefour de tous les axes, avec l'A46, l'A43. Nous sommes à 10 minutes de la campagne mais aussi à 10 minutes de la ville avec la gare SNCF. C'est un bel atout. On a aussi un gros dynamisme culturel et sportif avec plus de 400 associations, 17 formations et écoles, 3 lycées, 7 collèges. On a aussi une université à Parilly."

Les prix s'échelonnent donc entre 2200 euros/m2 et 5000 euros/m2, voire même un peu plus parfois.

Il poursuit sur les secteurs plus adaptés aux familles : "Tous les quartiers ont un collège. Ils sont tous desservis en transport en commun. Il y a des crèches. C'est une ville qui est récente, elle a doublé de population dans les cinquante dernières années."

Il y a aussi le quartier de Manissieux avec des belles villas, 1000 m2 dont 170 habitables.

Le spécialiste de l'agence Stéphane Plaza parle ensuite des prix : "On peut acheter à partir de 2200 euros/m2. C'est-à-dire qu'un jeune couple qui est à la recherche d'un T3 à 160 000 euros dans une résidence type années 70', peut trouver chaussure à son pied tout en restant à 10 minutes du centre-ville de Lyon. Un cadre supérieur qui vient d'être muté pourra aussi trouver une maison à 700 000 euros sur Saint-Priest. Il y a des quartiers - comme le Village par exemple - qui sont très côtés. Il y a aussi le quartier de Manissieux avec des belles villas, 1000 m2 dont 170 habitables. Les prix s'échelonnent donc entre 2200 euros/m2 et 5000 euros/m2, voire même un peu plus parfois."

Il y a un projet de rénovation, tout le quartier du centre-ville va être refait à l'horizon 2029.

Christophe Pague décrit les quartiers à fort potentiel pour les prochaines années : "Il y a énormément de programmes neufs qui arrivent dans le centre-ville. Il y a un projet de rénovation, tout le quartier du centre-ville va être refait à l'horizon 2029. Il y a peut-être un pari à prendre car l'on était sur un quartier où l'habitat était de moyenne qualité, voire de basse qualité. Des immeubles vont tomber, d'autres vont être construits. Des infrastructures routières vont être créées. Des crèches vont être ouvertes. A côté, il y a des immeubles qui ont deux ou trois ans, avec du moyen et du haut de gamme."

Pour le marché des maisons : "C'est 25% de l'habitat. Le premier prix est environ à 350 000 euros, pour 4 pièces dont 3 chambres, petit jardin de 200 m2. Sinon les prix peuvent monter jusqu'à 700 000 euros."

Plus de détails sur la rénovation énergétique à Saint-Priest, le nouveau quartier de Revaison et le dynamisme du marché locatif avec des rendement à 4%.

Lire aussi : Immobilier : "On peut bien vivre à Vaulx-en-Velin" (vidéo)

Lire aussi : Immobilier à Lyon : "le marché s'est assaini" (vidéo)

Lire aussi : Immobilier à Vénissieux : "180 000 euros pour un T3 dans le centre" (vidéo)

Lire aussi : Immobilier : habiter à la Croix-Rousse au prix de Vénissieux, la promesse de la Métropole de Lyon

Lire aussi : Immobilier : Le marché locatif lyonnais va-t-il disparaître ?

Lire aussi : Immobilier : "Villeurbanne a pris 49% en 5 ans" (vidéo)

Lire aussi : Me Bazaille : “Le marché immobilier de Lyon va se stabiliser”

Lire aussi : Baisse des prix de l'immobilier lyonnais : "le marché ne va pas s'effondrer" (vidéo)

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut