© Jan Versweyveld

Théâtre : "Le Tartuffe ou l’hypocrite", Molière en ouverture des Nuits de Fourvière

En ouverture des Nuits de Fourvière, le metteur en scène belge Ivo van Hove présente le 2 juin Le Tartuffe ou l’hypocrite de Molière dans sa version initiale et autrefois interdite, avec la troupe de la Comédie-Française.

Les spectateurs de notre région ont été gâtés en matière de Tartuffe cette année. Macha Makeïeff a signé en mars au TNP une version colorée de l’œuvre.

Et deux mois plus tard, le nouveau patron du TNP, Jean Bellorini, a ramené sur la scène villeurbannaise “son” Tartufo conçu à Naples, éblouissant de vivacité, d’intelligence et de drôlerie.

Mais ce n’est pas fini ! Dès le 2 juin, la Comédie-Française débarquera pour jouer Le Tartuffe ou l’hypocrite, sous la houlette d’Ivo van Hove, dans le grand théâtre gallo-romain, en ouverture des Nuits de Fourvière.

Avec notamment Denis Podalydès dans le rôle d’Orgon et Marina Hands dans celui d’Elmire… Et à leurs côtés, une troupe au sommet de son art, Claude Mathieu, Loïc Corbery, Christophe Montenez, Dominique Blanc, Julien Frison.


On n’avait pas vu la Comédie-Française à Fourvière depuis… 1954


Quant au belge Ivo van Hove, directeur du Toneelgroep Amsterdam, il s’est signalé à maintes reprises par la qualité de ses mises en scène, au festival d’Avignon et sur les plus grandes scènes d’Europe. En 2015, il a mis en scène Juliette Binoche dans Antigone de Sophocle, un spectacle qui a connu une tournée mondiale. Et plus récemment, en 2016, il a monté avec la Comédie-Française Les Damnés, une adaptation théâtrale du film homonyme de Luchino Visconti présentée dans la cour d’honneur du palais des Papes lors de l’ouverture du festival.

Autant dire que son Tartuffe est attendu avec impatience. D’autant que l’on n’avait pas vu la Comédie-Française à Fourvière depuis… 1954, avec Prométhée enchaîné d’Eschyle dans la mise en scène de Julien Bertheau.

Soixante-huit ans plus tard, Le Tartuffe ou l’hypocrite relu par Ivo van Hove et la troupe de la Comédie-Française, dans le cadre du 400e anniversaire de Molière, viendra ouvrir le festival.

C’est la version initiale et interdite de cette pièce emblématique qu’a choisie Ivo van Hove avec ses complices Jan Versweyveld pour la scénographie et les lumières et Alexandre Desplat pour la musique originale. À propos de ce spectacle, Éric Ruf, l’actuel administrateur général de la prestigieuse maison, a écrit : “Voici donc la rencontre fortuite entre la densité du théâtre d’un grand metteur en scène et la version lapidaire d’un immense auteur.”


Le Tartuffe ou l’hypocrite – Les 2, 3 et 4 juin au grand théâtre dans le cadre des Nuits de Fourvière


 

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut