© Justine Lascar

Théâtre Comédie-Odéon : quand le naturel confine au sublime…

Le Théâtre Comédie-Odéon propose une fantaisie théâtrale et littéraire d’Ivan Gouillon mise en scène par Jean-Rémi Chaize.

Après l’échappée comico-nautique de Life is a bathroom and I am a boat, Ivan Gouillon, alias Igor de la Cuesta, présente une nouvelle pièce, mise en scène par Jean-Rémi Chaize, Le Naturel c’est bien… mais le Sublime c’est mieux !.

On y retrouve son univers toujours très littéraire puisque l’on y croise aussi bien Marcel Proust que Victor Hugo. Dans une situation hautement improbable… Ivan Gouillon a en effet imaginé un jeune “marlou” mal dégrossi, crapule à la petite semaine et chanteur à ses heures, qui se retrouve par un curieux concours de circonstances pris en otage par la plus grande actrice française du monde, Sarah Bernhardt.

Un jeu de séduction s’engage entre la diva, capricieuse mais géniale, et l’arriviste plutôt malin. Poussé par cette étrange “pygmalionne”, le jeune homme devient à son tour une star de la scène parisienne tandis que la malheureuse chanteuse se réfugie dans les paradis artificiels, là où sa jambe de bois n’est plus un handicap.

Basée sur des faits authentiques (dont quelques lettres tirées de la correspondance de Sarah Bernhardt), la pièce passionne d’autant plus son auditoire qu’elle est admirablement interprétée par Ivan Gouillon (le voyou) et Séléna Hernandez (la grande tragédienne).


Le Naturel c’est bien… mais le Sublime c’est mieux ! – Du 11 au 21 mai au théâtre Comédie-Odéon


 

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut