Queen Blood © Lejolivet

Ousmane Sy : hip-hop brillantissime à Vénissieux !

Réunissant sept danseuses sur scène, Queen Blood, du chorégraphe Ousmane Sy, est un formidable ballet hip-hop féminin, un coup de cœur de la dernière Biennale de la danse.

Si vous avez raté cette pièce présentée lors de la dernière Biennale de la danse, précipitez-vous pour la voir, car c’est un vrai régal de danse hip-hop chorégraphié par Ousmane Sy avec sept femmes puissantes et virtuoses auxquelles on donne enfin une belle place sur scène.

Hélas décédé il y a quelques mois, Ousmane Sy faisait partie du collectif FAIR-E constitué d’une nouvelle génération de chorégraphes issus des danses urbaines et qui dirigent actuellement le Centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne.

Grande figure d’un hip-hop qu’il porta sur les scènes internationales avec des battles de haut niveau, il a développé une danse fluide, aérienne et pulsatile qui emprunte aux rythmes de la house music mais aussi africains et antillais.

En 2012, il crée le groupe Paradox-Sal composé uniquement de danseuses qu’il forme cherchant à travailler autour des figures féminines dans le hip-hop pour révéler l’identité de chaque danseuse, leur maîtrise de différents styles comme le locking, le popping ou encore le krump.

Queen Blood est sa deuxième pièce avec elles, qui distille du début jusqu’à la fin le pur plaisir de la danse portée par une écriture simple et efficace, redoutable dans ce qu’elle révèle de ces femmes, de leur corps qui, tout en jouant de l’androgynie dans l’apparence, ne sont qu’intériorité et intensité.

La force du spectacle réside dans le fait que le chorégraphe évite les clichés de la féminité sur scène tout en démontrant que leur hip-hop n’est pas celui des hommes, qu’elles ont leurs rythmes et leurs énergies propres.

On se laisse prendre du début jusqu’à la fin par les accélérations de la musique et des corps, le travail épuré des lignes qu’ils tracent dans l’espace, la finesse des solos, par une danse tribale qui vient des tripes.


Queen Blood d’Ousmane Sy – Dans le cadre des rebonds de la Biennale de la danse – Le 1er octobre – Théâtre de Vénissieux – www.theatre-venissieux.fr

Autres dates :  le 2 octobre au Théâtre Le Vellein à Villefontaine et le 19 novembre au Théâtre de Villefranche


 

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut