Détail de l’affiche de l’illustratrice espagnole Núria Tamarit.

La 17e édition du festival Lyon BD aux couleurs internationales

Les 10, 11 et 12 juin, le festival Lyon BD revient, pour sa 17e édition, avec à l’affiche plus de 200 autrices et auteurs issus de 16 pays différents. Plus d’une centaine d’événements et vingt expositions dans soixante lieux culturels régaleront amateurs et amoureux du 9e art.

Avec Nicolas Piccato, son nouveau directeur, le festival Lyon BD continue cette année de vouloir décloisonner et croiser les formes d’art (battles BD, concerts dessinés, etc.) tout en renforçant son ouverture à l’international.

On doit l’affiche colorée, au graphisme luxuriant, à l’illustratrice espagnole Núria Tamarit. Les festivaliers pourront découvrir ou retrouver des invités prestigieux de la scène européenne tel l’Italien Zerocalcare, mis en lumière grâce à son roman graphique Kobane calling et dont la nouvelle série d’animation À découper suivant les pointillés est disponible sur Netflix. Autres figures phares : l’Allemand Ralf König ou encore la Hollandaise Aimée de Jongh dont le talent explose dans son poignant récit graphique Jours de sable.

Kobane calling de l’Italien Zerocalcare, une enquête qu’il a menée au Kurdistan syrien

Talents locaux


Les auteurs français ou francophones ne sont pas en reste avec le Québécois Guy Delisle, connu pour ses bandes dessinées autobiographiques comme Pyongyang ou Chroniques de Jérusalem, Mathieu Sapin, Fabien Toulmé, Jean-Louis Tripp…

Dans ce palmarès de bédéastes, la liste des autrices et auteurs gravitant autour de la région lyonnaise est impressionnante et témoigne de leur dynamisme local et national.

Théo Grosjean, le dessinateur de BD “le plus flippé du monde”

À commencer par Théo Grosjean, le jeune dessinateur de BD “le plus flippé du monde” qui décline son trouble de l’angoisse dans des vignettes pleines de finesse et d’autodérision. Sa BD a été adaptée en série d’animation, Flippé sur Canal+.

Mais aussi David Sala, dont le dernier ouvrage Le Poids des héros révèle un graphisme époustouflant, Jean Dytar, Aurélie Neyret, Chloé Cruchaudet, Fanny Vella, Diglee, Olivier Jouvray, Michaël Sanlaville, Benjamin Reiss, Yan Le Pon, Marie Avril… Comme les années précédentes, l’accent est mis sur la quasi-parité autrices-auteurs.

Marie Avril

Les rencontres, ateliers, projections… promettent de riches moments d’échanges avec également des regards croisés autour de différents thèmes comme l’eau, le cyberharcèlement, la paternité et la transmission, les migrations, etc.

À noter cette année que certaines animations sont payantes (2 euros). Cette initiative fait partie d’une procédure de test, mise en place par le ministère de la Culture dans dix festivals, visant à rétribuer les illustrateurs et auteurs participant à des séances de signatures. Une initiative à saluer pour des métiers souvent synonymes de précarité.

Le temps fort des trois jours du festival IN s’insère dans un temps plus long, courant sur tout le mois de juin, d’un festival OFF rythmé d’expositions, de rencontres, d’ateliers et autres activités.

Quant à la soirée d’ouverture officielle du festival, placée sous le signe du Portugal, elle verra se succéder de nombreux artistes et musiciens sur scène, dans les jardins des Chartreux, vendredi 10 juin.


Festival Lyon BD – Les 10, 11 et 12 juin. Tarif : 9 € (réduit 5 €). Gratuit pour les moins de 12 ans. Lyon BD Party – Vendredi 10 juin de 17 h 30 à 23 h – Gratuite et ouverte à tous – Jardin des Chartreux – www.lyonbd.com

Lyon Capitale, également éditeur de BD et partenaire du festival, sera présent pour des décidaces à l’Hôtel de Ville les 11 et 12 juin.
Les auteurs de Lyon Capitale dédicaceront sur le stand Archipel librairie qui sera installé place des Terreaux, au pied des marches de l’Hôtel  de Ville.
Retrouvez samedi après-midi et dimanche après-midi Antoine Giner Belmonte, Yan le Pon et Ludivine Stock pour des dédicaces d'Histoires de Lyon 1, Histoires de Lyon 2, Les légendes de Lyon, Les Mystères de Lyon, Chroniques des quartiers de Lyon et notre nouveauté Lyonnaises d’exception.

 


 

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut