Cour d'assises du Rhône 24 Colonnes
© Tim Douet

Ça s’est passé à Lyon un 26 janvier : le procès de Charles Maurras

Pas un jour sans une histoire qui s’y rattache. De la moindre anecdote jusqu’aux plus gros titres de presse, Lyon Capitale vous rappelle les faits historiques qui ont marqué les 26 janvier lyonnais au fil des siècles.

1601 – Mort de Guillaume de Gadagne, sénéchal de Lyon.

XIXe siècle : Sigismond Thalberg en concert à Lyon

1846 – Traité entre Sébastien-Louis Rosaz et la Ville de Lyon, qui achète au premier, pour 10 000 francs, tout son "Musée lyonnais" (imprimés, affiches, estampes, médailles, insignes, etc.)

1846 – Sigismond Thalberg, célèbre pianiste et compositeur autrichien, donne à Lyon quatre concerts, les 26 et 29 janvier, 2 et 5 février

1865 – Bénédiction de six cloches destinées à l'église St-Paul

1881 – Acte d'achat, par la Compagnie du P.L.M., de la Compagnie des Dombes et des chemins de fer du Sud-Est, des frères Mangini

XXe siècle : la perpétuité pour Maurras

1913 – Mort du peintre Paul André Marie Borel (né à Lyon le 12 février 1828)

1945 – Procès de Charles Maurras devant la cour de justice. Il est condamné à la réclusion perpétuelle

1946 – Henri Longchambon, commissaire de la République à Lyon, est nommé ministre du Ravitaillement dans le cabinet Gouin

1966 – Trois bateaux franchissent pour la première fois l'écluse du barrage de Pierre-Bénite

1979 – Mort du journaliste Marcel-Gabriel Rivière (né à Lyon le 10 mars 1905). Le 26 janvier de cette année-là, Georges Charrière est aussi élu président de la chambre de Commerce, en remplacement de Fernand Blanc

1987 – Festival des écoles théâtrales d'Europe à Lyon

Les commentaires de nos lecteurs les plus avertis quant à l'histoire de Lyon sont évidemment les bienvenus. Et pour poursuivre cette redécouverte de la ville à travers les siècles, rendez-vous sur le site des archives municipales.
à lire également
L’historien Bruno Benoit, chez lui, à Lyon, en 2017 © Tim Douet
Historien, gardien de la lyonnitude, Bruno Benoit n’a jamais cessé de porter un regard à la fois bienveillant et critique sur Lyon. Lorsque Gérard Collomb est élu en 2001, il explique son succès en lançant “Lisez Bruno Benoit !” Quel regard porte aujourd’hui l’historien sur le retour de l’ex-ministre de l’Intérieur à Lyon ?
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut