L’enveloppe de l’État pour développer les 13 projets de RER métropolitains devrait être de 767 millions d’euros. (Photo de Christophe ARCHAMBAULT / AFP)

RER métropolitain : le cofinancement par la Métropole vient d'être approuvé

Le Conseil métropolitain vient d'approuver le cofinancement par la Métropole de Lyon d'un programme d’études ferroviaires, une première étape du déploiement du RER métropolitain.

En vue des préparatifs d'un renfort de l'offre ferroviaire lyonnaise à partir de 2027, la Métropole de Lyon et ses partenaires viennent de poser les premiers jalons du RER métropolitain, avec l'approbation ce lundi 24 juin en conseil métropolitain du cofinancement d'un programme d'études ferroviaire par la Métropole. Dans un communiqué, la Métropole annonce le lancement de ce programme, avec SYTRAL Mobilités, "pour appréhender l’ensemble des coûts et des contraintes liés à un renfort de 108 trains par jour (répartis sur l’ensemble des branches de l’étoile ferroviaire lyonnaise) à partir de 2027".

Lire aussi : RER métropolitain : la Région et la Métropole de Lyon écrivent à l'Etat

"La Métropole s'engage"

La Métropole précise que le coût total de ces études s'élève à un million d'euros, qu'elle "s'engage à cofinancer à hauteur de 143.500 euros". Ce projet a pour but d'augmenter la fréquence des TER sur les lignes Brignais – Saint-Paul, Givors – Lyon-Perrache, Villefranche-sur-Saône – Lyon-Perrache et Lyon-Perrache – Vienne. Actuellement de trente minutes aux heures de pointe, le passage de trains serait toutes les quinze minutes, ce qui suppose donc de doubler le nombre de trains.

Le programme porte sur trois volets : la production d’un plan de transport par l’exploitant SNCF Voyageurs TER AuRA, un diagnostic de sécurité au niveau des 59 passages à niveau concernés par les renforts d’offre, et une mesure de l’impact des renforts d’offre sur les flux de voyageurs à quai et en gare.

Laisser un commentaire

Suivez-nous
tiktok
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut