Tramway T1 près de l’INSA. Image d’illustration @WilliamPham

"Projet pansement", "demi-métro", l'opposition critique (déjà) le tram souterrain entre Tassin et Lyon

Le Sytral a annoncé ce lundi 16 mai un nouveau projet : un tram express de l'ouest lyonnais entre Tassin et Lyon. Un tram qui sera souterrain pendant 3km sous le 5e arrondissement de Lyon.

Comme annoncé ce lundi matin par Lyon Capitale, le Sytral a annoncé ce lundi après-midi un nouveau projet pour l'ouest lyonnais : un tramway express de l'ouest lyonnais (nommé pour l'instant le TEOL) entre Tassin-Alaï et Lyon-Jean Macé.

Le tram express de l'ouest lyonnais :

  • un tram express, souterrain sur 3 km entre Ménival et les Quais de Saône, sous le 5e arrondissement. Sinon il est en surface à Tassin et à Lyon 2e.
  • un tracé qui irait de Tassin Alaï à Lyon Jean Macé, d'environ 6,5km
  • plusieurs options possibles du tracé, notamment en souterrain. L'une passerait pas Saint-Irénée, l'autre par Charcot. Les alternatives doivent être déterminées lors de la phase de concertation.
  • un nouveau viaduc sur la Saône
  • le coût est estimé à 700 - 750M d'euros
  • la mise en service est espérée en 2031
  • une concertation aura lieu en 2023
  • 45 000 et 60 000 voyages/jours attendus
Le projet de tram express de l'ouest lyonnais

Le projet de métro E, entre Tassin et Lyon, a lui été abandonné, jugé "trop cher" par le Sytral. Le projet de métro entre Tassin et Bellecour était estimé entre 1,2 milliard et 1,4 milliard d'euro et celui entre Tassin et Part-Dieu est estimé à 2 milliards d'euros.


"Bruno Bernard invente le tramway enterré"

Pascal Charmot, maire de Tassin-la-Demi-Lune


Soutenue par la majorité écologiste, ce projet est déjà critiqué par l'opposition. "Après avoir enterré le projet de liaison par câble totalement décrié par la population et qui n’avait aucune pertinence, et après avoir recommencé pendant près d’un an, une consultation pourtant déjà conduite en 2019 sur le Métro E pour finalement mieux y renoncer, le Président de la Métropole invente le tramway enterré…uniquement sur le 5e arrondissement de Lyon", s'insurge le maire LR de Tassin-la-Demi-Lune, Pascal Charmot.

Lire aussi : "Une alternative bricolée" : le métro E abandonné, le tram semi-enterré entre Tassin et Lyon fait jaser

Pascal Charmot poursuit : "Traduction de ce projet de tramway ‘semi-enterré’ vers Tassin la Demi-Lune, sorti du chapeau de magicien du Président de la Métropole : on fait un demi-métro, pour un demi-budget, et une demi-ligne comparé au projet initial de métro jusque Part-Dieu. On habille l’opération d’un joli nom pour faire passer la pilule aux habitants, lesquels apprécieront le traitement qui leur est réservé. On laisse les habitants de Tassin la Demi-Lune et plus largement de l’ouest lyonnais, se débrouiller des embouteillages qui ne seront qu’accentués avec un tramway en surface, à faire passer en plein milieu de la circulation !".

En mars, déjà, invité de 6 minutes chrono, Charmot évoquait "des solutions alternatives bricolées"en réponse à l'abandon du métro E. "Le métro n'est pas du tout un projet recevable pour les écologistes, il ne prend pas de place à la voiture. Il faut inventer n'importe quoi d'autre pour soustraire de la place à l'automobile", ajoutait-il.


"Après le désaveu du téléphérique, un projet pansement"

Yann Cucherat, conseiller municipal de Lyon


A Lyon, l'opposant centriste Yann Cucherat critique aussi ce nouveau projet des écologistes. "Le tramway express : après le désaveu du téléphérique, un « projet-pansement » annoncé deux fois moins cher mais surtout deux fois moins efficace ?", s'interroge-t-il, avec son groupe d'opposition "Pour Lyon".

"Le tramway express ne prend pas en compte les données de long cours et se focalise sur une démarche court-termiste. Cette précipitation ne traduit donc qu’une tentative des exécutifs EELV de faire oublier le désaveu du téléphérique. Nous annoncions au lancement de la grande concertation Métro initiée par les nouvelles majorités
qu’il n’y aurait pas de projet Métro à l’issue de celle-ci. Au regard de l’enjeu que représentent les mobilités lyonnaises, nous regrettons d’avoir vu juste", ajoute Cucherat.

Une concertation sur ce projet doit avoir lieu en 2023. Le Sytral espère sa mise en service en 2031.


POUR ALLER PLUS LOIN

Invité de 6 minutes chrono en mars 2022, Pascal Charmot, le maire de Tassin, dénonçait "la politique de gribouille des écologistes" en matière de transport. Un entretien vidéo à retrouver ci-dessous.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut