Lyon 2030

Le nouveau projet du Sytral de tram souterrain divise à Tassin

Le Sytral a annoncé ce lundi 16 mai un nouveau projet : un tram express de l'ouest lyonnais entre Tassin et Lyon. Un projet qui divise à Tassin.

Fini le téléphérique, abandonné. Fini le métro, abandonné aussi, jugé trop cher.

Comme annoncé ce lundi matin par Lyon Capitale, le Sytral a annoncé ce lundi après-midi un nouveau projet pour l'ouest lyonnais : un tramway express de l'ouest lyonnais (nommé pour l'instant le TEOL) entre Tassin-Alaï et Lyon-Jean Macé. Un tram sera souterrain pendant 3km, sous le 5e arrondissement de Lyon, entre Ménival et les Quais de Saône.

A Tassin, le projet divise. "Après avoir enterré le projet de liaison par câble totalement décrié par la population et qui n’avait aucune pertinence, et après avoir recommencé pendant près d’un an, une consultation pourtant déjà conduite en 2019 sur le Métro E pour finalement mieux y renoncer, le Président de la Métropole invente le tramway enterré…uniquement sur le 5e arrondissement de Lyon", s'insurge le maire LR de Tassin-la-Demi-Lune, Pascal Charmot.

Lire aussi : "Projet pansement", "demi-métro", l'opposition critique (déjà) le tram souterrain entre Tassin et Lyon

Pascal Charmot poursuit : "Traduction de ce projet de tramway ‘semi-enterré’ vers Tassin la Demi-Lune, sorti du chapeau de magicien du Président de la Métropole : on fait un demi-métro, pour un demi-budget, et une demi-ligne comparé au projet initial de métro jusque Part-Dieu. On habille l’opération d’un joli nom pour faire passer la pilule aux habitants, lesquels apprécieront le traitement qui leur est réservé. On laisse les habitants de Tassin la Demi-Lune et plus largement de l’ouest lyonnais, se débrouiller des embouteillages qui ne seront qu’accentués avec un tramway en surface, à faire passer en plein milieu de la circulation !".

Une concertation doit avoir lieu en 2023 sur ce projet

Julien Ranc, leader de l'opposition (LREM) au conseil municipal de Tassin, ne partage pas cet avis : "Si certains maires de l'Ouest faisaient preuve d'un esprit de responsabilité plutôt que de pure polémique, ils reconnaîtraient que la Métropole ne peut dépenser sans compter, ni ne pas être solidaire de tous ses territoires. Les finances sont davantage contraintes après le covid, pour toutes les collectivités. Cela oblige à faire des choix".

"Bien sûr l'annonce faite par le Sytral ne reprend pas les termes exacts du métro E pour le remplacer par un tramway express mais au final qu'est-ce qui compte : ne jamais avoir de métro ou a mimima avoir dans moins de 10 ans un mode de transport aussi rapide que le métro, qui nous relie à une grande gare, qui permet des opérations d'embellissement urbain et pourrait desservir des quartiers comme Libération en plein développement (Tassin), celui de la clinique Charcot (Ste Foy) voire un jour rejoindre la ville de Craponne ? Pour ma part le choix est vite fait et il me parait plus utile pour les habitants que nous nous mobilisions dans la concertation à venir pour faire évoluer ce projet dans le bon sens, améliorer leurs déplacements aux côtés de la Métropole, plutôt qu'agir en opposants stériles", poursuit Julien Ranc.

"Le tram accentuera les problèmes de circulation et de voirie" (Rantonnet, maire de Francheville)

A Francheville, le maire LR Michel Rantonnet explique : "Au terme de 4 années d’études et de concertation sur le Métro E et le Transport par câble, le tramway décidé par l’exécutif métropolitain accentuera les problèmes de circulation et de voirie déjà trop fortement saturée dans l’ouest lyonnais. La fracture de mobilité renforce les inégalités dans les territoires de la Métropole. A défaut de répondre aux besoins actuels et futurs d’une meilleure mobilité, le tramway satisfait au moins les écologistes".

Une concertation doit avoir lieu en 2023 sur ce projet. Le Sytral espère une mise en service en 2031.

Le tram express de l'ouest lyonnais en résumé :

  • un tram express, souterrain sur 3 km entre Ménival et les Quais de Saône, sous le 5e arrondissement. Sinon il est en surface à Tassin et à Lyon 2e.
  • un tracé qui irait de Tassin Alaï à Lyon Jean Macé, d'environ 6,5km
  • plusieurs options possibles du tracé, notamment en souterrain. L'une passerait pas Saint-Irénée, l'autre par Charcot. Les alternatives doivent être déterminées lors de la phase de concertation.
  • un nouveau viaduc sur la Saône
  • le coût est estimé à 700 - 750M d'euros
  • la mise en service est espérée en 2031
  • une concertation aura lieu en 2023
  • 45 000 et 60 000 voyages/jours attendus
Le tracé du projet de tram espress de l'ouest lyonnais. Objectif de mise en service : 2031

POUR ALLER PLUS LOIN

Invité de 6 minutes chrono en mars 2022, Pascal Charmot, le maire de Tassin, dénonçait "la politique de gribouille des écologistes" en matière de transport. Un entretien vidéo à retrouver ci-dessous.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut