Une télécabine aperçue… à Sainte-Foy-lès-Lyon.

Projet de téléphérique entre Francheville et Lyon : une télécabine aperçue à... Sainte-Foy-lès-Lyon

Insolite. La concertation sur le projet de transport par câble entre Francheville et Lyon est en cours et dure jusqu'au 15 février 2022. La mairie de Sainte-Foy a encore eu une idée pour se moquer du projet.

Depuis l'annonce, en décembre 2020, du projet de transport par câble entre Francheville et Lyon, la mairie de Sainte-Foy-lès-Lyon est vent debout contre ce projet de téléphérique.

La dernière trouvaille ? Une télécabine posée dans un spot magnifique de la commune, avec une vue imprenable sur Lyon. "Depuis quelques jours... Elle intrigue les Fidésiens... Nous vous rassurons... C'est bien une initiative de votre mairie et pas le début des travaux du Sytral ! Pour que cette cabine soit l'unique cabine à être installée (même pour quelques jours) sur notre ville ! Face au mépris du Sytral sourd à nos arguments étayés et à la colère de l'ouest, nous sortons à nouveau la carte de l'ironie. Un humour déterminé", rigole Véronique Sarselli, maire de la commune, sur les réseaux sociaux.

Une cabine prêtée par le magasin "Espace Montagne" de Francheville, lui même situé à proximité des possibles tracés.

Un projet massivement rejeté à Sainte-Foy et à La Mulatière

Nous vous l'expliquions dès le 11 janvier. Le projet, porté, par le Sytral, est de plus en plus dans l'impasse. Un projet très largement rejeté par les populations de Sainte-Foy-lès-Lyon et de La Mulatière lors de référendums consultatifs fin novembre 2021. A Sainte-Foy, 96,2 % des Fidésiens ont vote "contre" le projet de référendum (avec une participation de 43 %). 6352 Fidésiens ont voté contre ce projet, 252 seulement pour. A La Mulatière, le résultat est également clair et net. 94,2 % de "non" au téléphérique (avec une participation de 30 %).

Lire aussi : Le téléphérique de Lyon de plus en plus dans l'impasse après la réunion publique de Sainte-Foy

Aussi, en coulisses, nombre d'élus écologistes n'y croient plus. Même Jean-Charles Kohlhaas, le vice-président de la Métropole de Lyon en charge des déplacements et vice-président délégué du Sytral, qui pilote ce projet au Sytral, a indiqué le 11 janvier que "les craintes exprimées par les citoyens, les associations ce soir (lors d'une réunion publique) mais aussi dans les contributions et dans les interventions sur le site du Sytral ont été entendues".

Un projet dans l'impasse

"La mobilisation massive lors du référendum ne pourra pas être passée sous silence. C'est une évidence. Cette mobilisation massive, notamment à Sainte-Foy-lès-Lyon. On les prendra en compte. "Je veux vous rassurer, le projet ne se fera pas contre les élus, les associations, les habitants des territoires concernés. Nous tiendrons compte de tous les avis, je peux vous l'assurer", a ajouté le vice-président du Sytral.

3 réunions publiques sont encore prévues pendant la concertation, toutes en visio :

  • La Mulatière : jeudi 27 janvier à 18h30
  • Lyon 2ème : mercredi 2 février à 18h30
  • Lyon 7ème : lundi 7 février à 18h30

La décision doit être prise par le nouveau conseil d'administration du Sytral, installé dans la polémique début janvier (Lyon Cap' vous a largement relaté les derniers évènements ICI) en mai 2022. Un Sytral complètement dans l'impasse dans ce dossier.

Lire aussi : Cacophonie à la Métropole de Lyon, débats houleux après une proposition controversée de Bruno Bernard sur le futur Sytral

---

POUR ALLER PLUS LOIN

Retrouvez en intégralité le débat d'une heure organisé par Lyon Capitale fin novembre 2021 sur ce projet de téléphérique entre Véronique Sarselli, maire de Sainte-Foy-lès-Lyon, opposée au projet, et Jean-Charles Kohlhaas, le vice-président du Sytral et de la Métropole de Lyon, qui pilote ce projet au Sytral.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut