TCL
TCL © Romane Thevenot

Panne du métro B : le trafic reprend ce lundi matin à Lyon, que s’est-il passé dimanche ? 

Le métro B circule de nouveau ce lundi matin à Lyon après une panne qui aura duré pratiquement toute la journée de dimanche.

Touché par une nouvelle panne dimanche 16 octobre, le métro B est resté à l’arrêt pratiquement toute la journée dimanche. Un temps, les TCL avaient même envisagé que la ligne B ne puisse circuler qu’à 80% ce lundi si le problème technique survenu dimanche n’était pas résolu. Une option finalement écartée puisque le métro B fonctionne de nouveau ce lundi matin. 

Lire aussi : Lyon : la panne du métro B embarrasse le Sytral

Selon les TCL, la panne survenue dimanche était cette fois liée à un problème "des équipements de communication (sonorisation & interphonies) indispensables au bon fonctionnement d’une ligne automatique". Tout au long de la journée, les "équipes informatiques et maintenances, accompagnées des industriels qui ont développé les nouveaux systèmes de la ligne B, ont démonté et testé tous les équipements" pour permettre la reprise du trafic.

Une ligne en rodage

Cette panne majeure du métro B intervient alors que la ligne est sujette à de nombreuses pannes depuis son automatisation au mois de juin. Des pannes qui pourraient se poursuivre pendant encore plusieurs semaines. Vendredi dernier, Bruno Bernard le président du Sytral, l’autorité organisatrice des transports en commun, ne pouvait d’ailleurs dire avec certitude quand celles-ci s’arrêteraient. 

Lire aussi : Pannes de métro à Lyon : une ristourne de 25% pour les abonnés en octobre

Une question de semaines ? "On ne peut pas être aussi précis", reconnaissait Bruno Bernard, avant d’ajouter que "les problèmes vont se réduire au fil du temps, c’est une question de robustesse de la ligne" qui serait encore en rodage du fait de sa récente automatisation.

En revanche, vendredi l’élu écologiste assurait que des mesures avaient été prises pour réduire le temps d’intervention et la durée des pannes sur le métro B. Les équipes d’Alstom, le constructeur du métro, ont notamment été renforcées sur places pour qu’en cas de panne l’arrête de la ligne dure plutôt "15-20 min que 4 heures", confiait Bruno Bernard. Dimanche, l’arrêt aura plutôt duré près d’une journée.

Lire aussi :

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut