Les candidats à l’exploitations du Chalet du parc, abandonné depuis 2013, ont jusqu’au 18 mai pour déposer leur dossier. (Photo Hadrien Jame)

Lyon : Yann Arthus-Bertrand est bien candidat pour reprendre le Chalet du Parc de la Tête d’Or

À l’abandon depuis 2013, le Chalet du Parc de la Tête d’or devrait bientôt retrouver une seconde vie. Trois candidats, dont Yann Arthus Bertrand, qui pourrait y installer sa fondation, ont été retenus par la Ville pour rénover le bâtiment. Verdict le 28 septembre. 

Délaissé depuis près de 10 ans, le Chalet du Parc, qui se dresse au coeur de la Tête d’Or face au lac, fait aujourd’hui peine à voir en raison de l’absence d’entretien depuis la fin de sa dernière exploitation en 2013. Avec ses 1 740 m2 et sa vue imprenable, le bâtiment construit en 1964 fait pourtant parti des grands bâtiments emblématiques de Lyon. 

Lire aussi : À l'abandon depuis 2013, le Chalet du Parc de la Tête d'Or devrait rouvrir aux Lyonnais d'ici 2026

Lasse de voir le site se dégrader et opposée à sa vente, la municipalité a donc décidé de lancer un appel à projet au mois d’avril dernier pour confier la rénovation et l’exploitation des lieux au privé, sous la forme d’un bail emphytéotique de 25 ans. Selon des informations de nos confrères du Progrès, trois propositions ont été retenues, dont celle de Yann Arthus-Bertrand, mondialement connu pour son documentaire La Terre vue du ciel. 

Le Chalet du parc possède une vue imprenable sur le lac du Parc de la Tête d'Or, sans doute son atout majeur au-delà de sa surface d'un peu plus de 1 700 m2. (Photo Hadrien Jame)

Au minimum 4,3 millions d'euros de travaux

Pas vraiment une surprise si l’on se souvient que lors de sa visite à Lyon, au mois d’avril, pour présenter le festival Entre Rhône et Saône dont il est le parrain, le maire de Lyon Grégory Doucet confiait "Yann [Arthus-Bertrand, NDLR] a envie que la fondation Goodplanet s'installe à Lyon. On regarde, mais il faut aussi passer par des appels d'offres de marchés publics. On avait envie qu'il sente la ville s'il veut monter sa fondation". 

Yann Arthus-Bertrand aimerait implanter sa fondation Goodplanet à Lyon. (Photo Lyon Capitale)

La fondation Goodplanet a été créée en 2005 et est implantée dans un château du bois de Boulogne à Paris. Elle réunit 260 bénévoles et développe de nombreux projets documentaires (films, expositions, ouvrages…) qui sensibilisent sur la protection de l'environnement. "La fondation est entièrement financée par des mécénats et des fonds privés", note Yann Arthus-Bertrand, parfois critiqué sur l'identité de ses mécènes : BNP-Paribas, Garnier, Allianz, Ariel (leader du marché de la lessive)… Des mécènes qui ont récemment coûté à Goodplanet sa sélection au Z Event 2022, un marathon de streaming qui avait permis en 2021 de réunir 10 millions d’euros au bénéfice d’Action contre la faim. 

En cas d’implantation de sa fondation au Chalet du parc, Yann Arthus-Bertrand et ses équipes devront garder le site ouvert au public,  proposer des activités de sensibilisation à la transition écologique et surtout inventer un modèle économique pour faire tourner le site et amortir le coût des travaux, estimé au bas mot à 4,3 millions d’euros, en sachant que la Ville ne mettra pas la main à la poche. Le nom du projet retenu sera dévoilé le 28 septembre.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut