Photo d’archives du Z Event. L’éditons 2022 se déroulera du 9 au 11 septembre au Zénith de Montpellier. (Photo de SYLVAIN THOMAS / AFP)

Lyon : l’entreprise Time for the Planet pourrait bénéficier des dons du Z Event

Après des accusations de greenwashing, le Z Event, ce grand marathon du jeu vidéo qui a permis de récolter 10 millions d‘euros pour Action contre la faim en 2021, a finalement décidé d’attribuer les dons de son édition 2022 à cinq associations. L’entreprise lyonnaise Time for the Planet pourrait en bénéficier.

Depuis plusieurs jours, le marathon caritatif du jeu vidéo, qui réunit des streamers sur la plateforme de diffusion Twitch pour récolter de l’argent afin de soutenir une association, était en proie à une vive polémique sur les réseaux sociaux. Après avoir récolté plus de 10 millions d’euros en 2021 pour Action contre la Faim, les organisateurs de l’événement avaient cette année décidé de verser les dons qu’ils récolteront du 9 au 11 septembre prochain à l’association Good Planet. 

Good Planet lâchée après des accusations de greenwashing

Un choix très critiqué par les internautes et les membres de la communauté Twitch, qui accusent l’association fondée en 2005 par Yann Arthus-Bertrand de faire du greenwashing alors qu’elle compte parmi ses mécènes : BNP-Paribas, Garnier, Allianz ou encore Ariel (leader du marché de la lessive). Une fondation qui pourrait d’ailleurs bientôt ouvrir une antenne à Lyon comme le dévoilait Grégory Doucet au mois d’avril, en expliquant "Yann [Arthus-Bertrand, NDLR] a envie que la fondation Goodplanet s'installe à Lyon. On regarde, mais il faut aussi passer par des appels d'offres de marchés publics". 

Lire aussi : Le photographe Yann Arthus-Bertrand ambitionne d'implanter sa fondation à Lyon

Prenant en compte le voeu de sa communauté, ZeratoR (Adrien Nougaret) l’un des fondateurs du Z Event, a finalement annoncé le désengagement de Good Planet en précisant que les fonds de l’édition 2022 seraient versés à cinq associations toutes engagées dans la cause écologique. Il s’agit d’une première pour l’événement créé en 2016 qui jusqu’à présent versait la totalité des dons collectés à une seule association. 


"Après un vote, nous garderons vos cinq associations préférées, qui se partageront équitablement la somme",ZeratoR fondateur du Z Event


"Nous allons fonctionner très différemment cette année et vous proposer une liste d’associations structurellement capables de gérer une telle somme, a ainsi confié ZeratoR dans un message publié samedi sur les réseaux sociaux. Après un vote, nous garderons vos cinq associations préférées, qui se partageront équitablement la somme." Une liste de 22 associations a donc été créée par les organisateurs qui invitent les internautes à voter pour leurs cinq candidats jusqu’au 13 juillet à 14 heures. 

La chance des ambitieux entrepreneurs de Time for the Planet ?

Parmi les présélectionnés se trouve une entreprise lyonnaise, Time for the Planet. Lancé à l’automne 2019 par six entrepreneurs à succès, ce projet lyonnais au service de l’urgence climatique ambitionne de réunir un milliard d’euros afin de créer cent entreprises, réparties dans le monde entier, dédiées à la lutte contre le dérèglement climatique, par le biais d’investissements participatifs sans le moindre retour financier. 


"Lancer des solutions qui réduisent drastiquement les émissions de gaz à effet de serre (GES) afin d’atteindre la neutralité carbone au plus vite", Time for the Planet


En 2020, Lyon Capitale avait rencontré ces Lyonnais pour parler de leur société en commandite par actions qui vise à "lancer des solutions qui réduisent drastiquement les émissions de gaz à effet de serre (GES) afin d’atteindre la neutralité carbone au plus vite". Le fond à but non lucratif a notamment reçu le soutien du groupe lyonnais LDLC, qui lui a versé 200 000 euros en 2021. Un projet auquel est également allié le patron de l'Olympique Lyonnais, Jean-Michel Aulas. À ce jour, Time for the Planet a déjà collecté 11 012 995 euros.

Lire aussi : Time For The Planet : le projet lyonnais ultra ambitieux pour répondre à l’urgence climatique

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut