voeu des échevins
Le Voeu des Échevins de Lyon. Ici, le Cardinal Barbarin lors de la bénédiction de la ville.

Lyon : surprise, c’est finalement Marie-Sophie Obama qui remettra l’écu lors du Voeu des Échevins

Pour la seconde année de suite, le maire de Lyon ne participera pas à la traditionnelle remise de l’Écu lors du Voeu des Échevins, ce mercredi 8 septembre à la Basilique de Fourvière. Une décision politique visant à faire respecter la laïcité. Pour le remplacer, la Fondation Fourvière a donc choisi une femme, Marie-Sophie Obama présidente déléguée de  l’Asvel féminin.

Ce mercredi 8 septembre, pour la première fois une femme remettra le traditionnel Écu d’or au Primat des Gaules, lors de la cérémonie du Voeu des Échevins, qui se déroulera à la basilique de Fourvière. Depuis 1970, et les mandats de Louis Pradel à la mairie de Lyon, la tradition voulait que l’édile remette lui-même l’Écu lors de cette cérémonie religieuse organisée pour remercier la Vierge d’avoir épargnée les Lyonnais lors de la peste en 1643. 

À son arrivée à l’Hôtel de Ville, Grégory Doucet avait rompu avec cette coutume sur l’autel de la laïcité. Au sein de sa majorité, des élus s’étaient rapidement positionnés contre la participation de la Ville à cette cérémonie religieuse. Certains alliés du maire, de "Lyon en Commun" notamment qui compte plusieurs adjoints dans l’exécutif, arguaient que "cet acte symbolisait alors la soumission du politique au religieux. Cet acte ne respectait en aucun cas l’article 2 de la loi du 9 décembre 1905 de séparation des églises et de l’État : "La République ne reconnaît, ne salarie, ni ne subventionne aucun culte"”.

Grégory Doucet tout de même présent sur le parvis de la basilique

L’année dernière, l'homme politique lyonnais était donc resté sur le parvis de la basilique de Fourvière, où il avait prononcé un discours à l’issue de la bénédiction de la ville. Ce soir, l’élu gardera une nouvelle fois un pied dehors et un pied dedans en étant suppléé par Marie-Sophie Obama lors de la cérémonie religieuse et en prenant la parole à l’extérieur de la basilique. 

Présidente déléguée du club de basket de l’Asvel féminin et proche de Tony Parker, la jeune femme, Lyonnaise d’adoption, a été choisie pour tenir ce rôle "en accord avec la ville et le Diocèse de Lyon", explique la Fondation Fourvière dans un communiqué. Selon elle,"Il était important pour la Fondation Fourvière de proposer à une figure féminine, impliquée dans la vie de la cité et porteuse de valeurs communes de respect, de fraternité et de tolérance, de venir représenter les Lyonnais."


"La tradition, comme le sport, fédèrent et s’adressent à tous les Lyonnais en véhiculant des valeurs de solidarité, d’entraide, à une époque où le vivre ensemble est précieux", Marie-Sophie Obama, présidente déléguée de l’Asvel féminin 


L’intéressée, qui remettra l'Écu à l’archevêque Monseigneur Olivier de Germay, "au nom de tous les Lyonnais", se réjouissait de participer à cette cérémonie, "un des monuments lyonnais", qui fait "partie de l’histoire de cette ville, tout comme les performances sportives marquent l’histoire d’une cité. […] La tradition, comme le sport, fédèrent et s’adressent à tous les Lyonnais en véhiculant des valeurs de solidarité, d’entraide, à une époque où le vivre ensemble est précieux", faisait-elle valoir. 

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut