voeu des échevins

Voeu des échevins à Lyon : de l'eau (bénite) dans le gaz de la majorité écologiste

Les élus Lyon en commun, de la majorité écologiste à la ville de Lyon ont annoncé qu'ils ne participeraient pas au Voeu des échevins contrairement à Grégory Doucet qui avait expliqué qu'il y irait probablement.

Dans une interview accordée à Lyon Capitale début juillet Grégory Doucet, le nouveau maire écologiste de Lyon, a assuré qu'il participera “probablement” au vœu des échevins le 8 septembre prochain pour remettre un écu d'or au sein de la basilique de Fourviere contre la bénédiction de la ville. “Je me donne du temps pour réfléchir au symbole que l’on veut donner à cette présence”, avait-il précisé.

Un péché mortel pour ses alliers de Lyon en commun, qui comptent trois adjoints dans l'exécutif (Nathalie Perrin-Gilbert, Laurent Bosetti et Alexandre Chevalier) et un conseiller délégué (Tristan Debray), et ont critiqué ce choix ce jeudi dans un communiqué. “Lors du précédent mandat, Gérard Collomb, alors maire de Lyon, participait à la cérémonie religieuse du vœu des échevins. Cet acte symbolisait alors la soumission du politique au religieux. Cet acte ne respectait en aucun cas l’article 2 de la loi du 9 décembre 1905 de séparation des églises et de l’État : "La République ne reconnaît, ne salarie, ni ne subventionne aucun culte"”, dénoncent les élus de Lyon en commun qui assurent qu'ils ne participeront pas à la cérémonie. 

Ces derniers critiquent notamment l'argument, régulièrement avancé, de la “tradition locale”. “Édouard Herriot avait refusé d'y participer. D'ailleurs, après avoir été aboli avec la Révolution française, ni l'Empire, ni la Monarchie de juillet n’osèrent le rétablir. En fait, il faudra attendre le régime de Vichy pour que le vœu des échevins redevienne une pratique officielle”, écrivent-ils.

En effet, cette tradition lyonnaise date de mars 1643. À l'époque, le prévôt des marchands (ancêtre de la fonction de maire) et quatre échevins demandent à la Vierge Marie de protéger la ville d’une épidémie de peste. Ils promettent en échange de faire construire deux statues de la Vierge et de renouveler ces vœux chaque année, le 8 septembre, jour de la Nativité de la Vierge. Après plusieurs interruptions durant lesquelles le pouvoir municipal n'y participe plus, en 1943 durant l'occupation, le maire de Lyon, Georges Villiers, remet à nouveau l'écu. À la libération, très à cheval sur la loi de séparation des Églises et de l'État, Édouard Herriot refuse de participer à cette cérémonie. En 1945, un adjoint remet l'écu, sans que cela ne soit officiel. Par la suite, il enverra toujours son premier adjoint. Finalement, en 1970, Louis Pradel rompt avec cette habitude et remet lui même l'écu.

10 commentaires
  1. Signaler un commentaire inapproprié
    Abolition_de_la_monnaie - 3 septembre 2020

    Et une fois de plus, en comprenant la psychologie humaine, on comprend ce qu'est la superstition :
    "la peur de ne pas maîtriser les éléments qui nous entourent, et par un rituel, générer une habitude bien maîtrisée qui elle, donne l'impression de se protéger du non-contrôlé".

    Merci de m'avoir appris que c'était remis dans les "habitudes" avec l'extrême droite française.

  2. Signaler un commentaire inapproprié
    JANUS - 3 septembre 2020

    Abolition, allié de l'ultragauche.
    Il a fallu 70 ans pour que le bolchevisme rende le pouvoir. Merci d'avoir réappris cette sombre histoire

    1. Signaler un commentaire inapproprié
      Abolition_de_la_monnaie - 3 septembre 2020

      Je ne suis l'allié de personne, ni de l'ultragauche ni du reste. Le point de vue postmonétaire apparemment vous dépasse, et c'est bien dommage sinon vous auriez compris que le monde ne sera jamais en paix tant qu'on est dans un système de guerre commerciale. Vous vous plaignez de "l'invasion économique" ? 😀
      La blague. Vous la servez.

      1. Signaler un commentaire inapproprié
        JANUS - 19 septembre 2020

        C'est quand on se prend pour quelque chose que l'on est rien, Abo..nable !

  3. Modéré
    rouge-vert-noir - 3 septembre 2020

    En espérant que notre Maire ne le fasse pas....

  4. Modéré
    Galapiat - 3 septembre 2020

    Pas de quoi en faire un drame, Il s'agit seulement d'une tradition, ensuite on peu aussi supprimer les illuminations du 8 décembre. mais une population qui perd ses traditions perd son âme. Attention tout de même quelle ne soit pas remplacée par des traditions venues d'ailleurs.

  5. Signaler un commentaire inapproprié
    raslebol69 - 4 septembre 2020

    Certains de ces adjoints ne font pas la fine bouche lorsqu'il s'agit de se rendre à des repas de rupture du jeune pendant le ramadan. Là ils n'ont pas le moindre état d'âme laïc.

    1. Modéré
      Galapiat - 4 septembre 2020

      une des raisons qui font qu'avant que de voter pour un candidat il faut soigneusement éplucher programme , action , comportement, soutien passé ne pas se contenter des promesses. Une fois élu, le naturel revient au galop.

  6. Modéré
    Galapiat - 4 septembre 2020

    pourquoi dévaloriser une communauté en publiant la photo de Mgr Barbarin ? une vue de Fourvière eut été plus parlante.

  7. Signaler un commentaire inapproprié
    benplay69009 - 6 septembre 2020

    Je passe la journée avec Marie mardi pour laver l'affront de ces lucifers de la terre.

    je les plaints sincèrement...

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut