L’archevêque de Lyon, Mgr de Germay, lors de sa première bénédiction de la ville de Lyon, sur l’esplanade de Fourvière, à l’issue du Voeu des échevins. ( Photo Hadrien Jame)

Voeu des Échevins : André Manoukian remettra l'écu d'or à l'archevêque de Lyon

Le compositeur et musicien lyonnais André Manoukian remplacera le maire de Lyon, Grégory Doucet (EELV) lors de la remise de l'écu d'or au moment de la cérémonie du Voeu des Échevins.

Pour la troisième année consécutive, ce n'est pas le maire de Lyon, Grégory Doucet, qui remettra l'écu d'or à l'Archevêque de Lyon, Monseigneur de Germay lors de la cérémonie du voeu des Échevins, mais une personnalité lyonnaise choisie par la Fondation Fourvière. Il s'agit du compositeur et musicien lyonnais André Manoukian.


"Marie est une belle figure, en ces temps de polémiques, de crises et de divisions. La cérémonie du vœu des échevins perpétue une belle histoire et j’aime les belles histoires."


Pour mémoire, depuis 1970, et les mandats de Louis Pradel à la mairie de Lyon, la tradition voulait que l’édile remette lui-même l’Écu, lors de cette cérémonie religieuse organisée pour remercier la Vierge d’avoir épargné les Lyonnais lors de la peste en 1643. Un geste symbolique qui avait perduré avec Raymond Barre, Michel Noir et même Gérard Collomb, pourtant ouvertement franc-maçon.

Grégory Doucet se distingue donc de l'histoire récente, en invoquant le "respect du principe de laïcité" et en refusant de participer à cette tradition très ancrée dans la ville. Toutefois, il était déjà arrivé qu'un maire refuse - dont Edouard Herriot - mais plus anciennement. L'année dernière, c'est Marie-Sophie Obama, la présidente déléguée du club de basket de l’Asvel féminin, qui l'avait remplacé. Grégory Doucet était resté sur le parvis de la basilique de Fourvière, où il avait prononcé un discours à l’issue de la bénédiction de la ville comme en 2020.

André Manoukian (COFFRINI / AFP)

Aujourd'hui, André Manoukian témoigne ainsi dans un communiqué : "Religion vient du latin Religere qui signifie relier, Catholique vient du Grec Catholicos qui signifie Universel. Marie est juive -Myriam en hébreu- c’est la mère de Jésus pour les catholiques, elle est Mariam la mère de Isa -Jésus- pour les musulmans. Marie est une belle figure, en ces temps de polémiques, de crises et de divisions. La cérémonie du vœu des échevins perpétue une belle histoire et j’aime les belles histoires. Je me sens honoré, du sommet de cette colline qui prie, moi qui suis né sur l’autre colline, celle qui crie, de représenter un geste qui vient de loin, et que je prends comme un symbole d’union. Au fond, quand on fouille un peu dans les mots, peut-être que les hommes sont beaucoup plus reliés qu’il n’y paraît"

Lire aussi : Lyon : un Voeu des échevins entre tradition et modernité

Lire aussi : Lyon : surprise, c’est finalement Marie-Sophie Obama qui remettra l’écu lors du Voeu des Échevins

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut