Le métro B automatisé entre Charpennes et Gare d'Oullins est fonctionnel depuis le 25 juin. ©Flora Chaduc
Le métro B automatisé entre Charpennes et Gare d’Oullins est fonctionnel depuis le 25 juin. ©Flora Chaduc

Lyon : le métro B automatisé circule depuis le 25 juin

Après des mois de travaux et de tests, le métro B de Lyon est enfin automatisé ! Les premiers wagons nouvelle génération ont débuté leur service ce samedi 25 juin matin.

Plus de cabine avec chauffeur, les wagons se pilotent automatiquement dans le métro B ! Cette révolution est en route depuis ce samedi 25 juin. Qui dit changements de pilotage dit aussi changement de rames. Les usagers ont pu découvrir dès ce matin des wagons tous neufs : nouveaux sièges rouges, barres de maintien supplémentaires, affichage LED. Bref, toute la technologie moderne réunie dans quelques places sous terre !

Le métro B automatisé entre Charpennes et Gare d'Oullins est fonctionnel depuis le 25 juin. ©Flora Chaduc
Le métro B automatisé entre Charpennes et Gare d'Oullins est fonctionnel depuis le 25 juin. ©Flora Chaduc

Des temps de trajet raccourcis

Ces travaux visaient à moderniser la ligne B du métro lyonnais,  40 ans au compteur, qui va s'allonger jusqu'à l'hôpital Lyon Sud. À la fin des travaux d'extension, le Sytral exploitera 36 rames nouvelle génération sur cette ligne. "La solution développée par Alstom offre une capacité de transport plus élevée en réduisant l’intervalle entre chaque rame de 3 minutes 11 secondes en heure de pointe à 2 minutes 20 secondes. Cette solution contribue à répondre aux enjeux d’augmentation de la fréquentation des lignes de métro de Lyon", explique Alstom dans un communiqué. C'est en effet le géant français du ferroviaire qui a fourni les rames et le système de pilotage.

"Ces rames permettent d’augmenter la capacité de la ligne de 30%. Elles offrent une fréquence jusqu’à 2 minutes en heures de pointe", complète Bruno Bernard, président de la Métropole de Lyon et de Sytral mobilités.

300 passagers par rame

Composées de deux voitures communicantes, les nouvelles rames peuvent accueillir jusqu'à 325 voyageurs. Elles bénéficient aussi d'un système de ventilation réfrigérée. L’accessibilité et la fluidité des trains ont été travaillés pour proposer de vastes zones d’accueil avec des emplacements pour les personnes à mobilité réduite. Par ailleurs, 12 caméras équipent chaque rame. Elles diffusent des images en direct au PC sécurité du Sytral. Des écrans d'information en français et anglais guident les voyageurs dans leur trajet.

Le métro B automatisé entre Charpennes et Gare d'Oullins est fonctionnel depuis le 25 juin. ©Flora Chaduc
Le métro B automatisé entre Charpennes et Gare d'Oullins est fonctionnel depuis le 25 juin. ©Flora Chaduc

Récupération d'énergie

Les nouvelles rames du métro B de Lyon sont éco-conçues et recyclables à 96%. Elles disposent aussi d'un système de freinage 100% électrique. "Cela permet de récupérer l’énergie et de la réinjecter sous forme d’électricité dans le réseau, tout en limitant les particules fines émises par les organes du frein mécanique. L’association des différentes innovations vertes permet de réduire la consommation d’énergie par rapport aux anciennes rames". Ces évolutions auront nécessité dix années de travail continu de la part du Sytral pour un investissement de 387 millions d’euros.

À lire aussi : À Lyon, l'air du métro est trois fois plus pollué qu'à l'extérieur : comment le Sytral rectifie le tir ?

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut