@LorisLacroix

[Photos] Sud de Lyon : métro B, logements, parc-relais, le Vallon des hôpitaux en pleine transformation

Situé dans le sud de Lyon, le site du Vallon à Saint-Genis-Laval va se muer en un immense quartier qui jouxte l'hôpital Lyon Sud d'ici 2040. Des logements, des services, ou encore une station de métro vont y être installés.

Aujourd'hui, c'est l'un des chantiers les plus importants de la Métropole de Lyon. Demain, une station de métro, un nouveau quartier et 1350 logements, soit environ 3000 nouveaux habitants, sortiront entièrement de terre à Saint-Genis-Laval, dans la ZAC du Vallon des hôpitaux. "Un projet d'une grande ampleur qui modifiera notre ville", a lancé Marylène Millet, maire de Saint-Genis-Laval.

Horizon 2040, des nouveaux bureaux, commerces, services, ou encore un parc de 13 hectares vont naître sur ce secteur. Les travaux de la ligne B prolongée avancent à grands pas. La station, qui doit être livrée fin 2023, permettra la liaison entre Charpennes et Saint-Genis-Laval Hôpital Lyon Sud en un peu plus de 15 minutes.

 La future station Saint-Genis-Laval Hôpital Lyon Sud. @Loris Lacroix

Le métro B prolongé d'ici 2023

Les principaux travaux de génie civil sont terminés et le futur terminus de la ligne B commence à prendre forme. Désormais, les efforts se tournent vers le second œuvre à l'image du "mur rideau" fait de vitres qui permet d'être hors d’air et hors d’eau. Dans la "salle des billets", où se trouveront les portiques d'entrée menant à la rame, des bâches couvrent les escalators à seulement quelques mètres du tunnel où passera le métro.

 Le futur parking-relais de 6 étages. @LorisLacroix

En longeant la partie ouest du chantier, une immense charpente métallique se dresse au milieu des grues. Il s'agit du futur parking-relais de 790 places voitures, environ 90 places co-voiturages et 550 places vélo. Les élus écologistes avaient d'ailleurs revu leur copie en réduisant le nombre de places de parking. Il comptera 6 étages et sera le plus grand parking-relais jamais construit au sein de la métropole. 25 000 voyageurs quotidiens seront de passage à Saint-Genis-Laval et près de 28 000 d’ici 2028. Une gare de bus et 9 quais sont également en cours de construction.

 La station de métro et le parking-relais de 6 étages. (@Grand Lyon)

Un patrimoine conservé

Il faut prendre un peu de hauteur pour voir où vont s'installer les nouveaux logements compris dans ce projet urbain. Sur la colline en face de l’hôpital Lyon-Sud, les anciens pavillons de l'établissement de santé seront transformés en habitations entre 2027 et 2030. "Dans ce quartier de Sainte-Eugénie, la moitié de la programmation habitat sera intégrée, soit 700 logements entre la réhabilitation des 15 bâtiments existants et les nouvelles constructions", a détaillé Béatrice Vessilier, vice-présidente de la Métropole déléguée à l'urbanisme. Concernant le parc du Vallon, d'une surface de 13 hectares, la Ville de Saint-Genis-Laval consacre "chaque année près de 50 % de sa capacité d'autofinancement pour qu'il puisse voir le jour avant les premiers logements construits en 2026", a expliqué Marylène Millet, maire de Saint-Genis-Laval.

 Pavillon Désir de Fortunet dans le futur quartier de Sainte-Eugénie. @LorisLacroix

Globalement, le Vallon de Saint-Genis, c'est 1350 logements d'ici 2040, dont 40 % en accès libre et 60 % en abordable, réparti à moitié entre le social et le bail réel solidaire, en plus d'une résidence étudiante. "Il s'agit d'un vrai enjeu pour l'hôpital car cela pourrait permettre de faciliter les recrutements en garantissant des logements et un cadre de vie aux soignants", a commenté Bruno Bernard, président de la Métropole de Lyon. D'ailleurs, l’hôpital envisage un nouveau parking destiné à ses employés et va lancer un plan de mobilité dans lequel le parking gratuit P1 va devenir payant. Un nouveau bâtiment d’accueil est également prévu.

 Le Vallon de Saint-Genis à horizon 2035 2040 (@Métropole de Lyon)

Un réseau de bus restructuré pour éviter les embouteillages

Le projet d'autoroute urbaine de l'Anneau des sciences visant à boucler le périphérique à l'ouest, porté par Gérard Collomb, avait été largement critiqué en raison de son impact sur l’environnement. Son abandon a permis de libérer des parts de terrain pour le projet urbain du quartier Vallon. "Un projet essentiel de la Métropole de Lyon qui est le nôtre. Le premier choix qui s'est imposé à été de ne pas faire l'Anneau des sciences. Il aurait dû se composer d'un échangeur et on ne voit pas comment il aurait pu avoir la même qualité que le nôtre qui tient compte des nécessités de logements et de préservation des espaces naturels", a précisé Bruno Bernard, président de la Métropole de Lyon.

La future avenue Impératrice Eugénie (prolongement de la voie Gadagne) dédiée aux bus, vélos et piétons. (@Métropole de Lyon).

Afin d'éviter au mieux une concentration des flux d'automobilistes vers le nouveau bout de ligne du métro, une étude mobilité et stationnement a été lancée. "Une restructuration du réseau de surface a débuté pour proposer de nombreuses lignes de rabattement aux bus. Il y aura également une gare routière devant la station de métro et donc une réglementation du stationnement, certains accès ne seront réservés qu'à des gens qui n'ont pas d'autre choix", a détaillé le vice-président du Sytral Jean-Charles Kohlhaas. Les réseaux de transports seront ainsi redistribués vers les communes de la Vallée du Garon ou Pays Mornantais.

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut