Charles de Lacombe, sur le plateau de 6 minutes chrono en mars 2022.

Lyon : devant la justice pour avoir décroché le portrait de Macron, Charles de Lacombe relaxé en appel

Le militant écologiste Charles de Lacombe, condamné en première instance à 500 euros d'amende, a finalement été relaxé par la cour d'appel de Lyon, mercredi 6 juillet. "Une grande victoire pour l'activisme climatique", explique l'intéressé.

L'affaire remonte déjà à 2019. Charles de Lacombe, militant écologiste, avait décroché le portrait d'Emmanuel Macron dans la mairie de Villeurbanne. Un geste symbolique qui avait condamné l'activiste en 2021 en première instance à 500 euros d'amende avec sursis. Cette "action de désobéissance civile" avait pour but de dénoncer l’absence d’actes concrets du président, notamment sur les enjeux climatiques.

Renvoyée devant la cour d'appel, l'affaire est définitivement close. Les 24 colonnes ont prononcé leur verdict : Charles de Lacombe annonce avoir été relaxé ce mercredi 6 juillet. "Je ne suis plus actuellement poursuivi pour avoir décroché un portrait d'Emmanuel Macron. C'est une grande victoire pour l'activisme climatique", conclut le militant sur son compte Twitter.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut