La mairie de Lyon applique désormais sa nouvelle politique de stationnement. © Florent Pircher – Pixabay

La nouvelle politique de stationnement de la Ville de Lyon entre en vigueur ce mardi

Annoncée en janvier dernier par Grégory Doucet, la nouvelle politique du stationnement évolue à Lyon, et la tarification aussi.

Fini le tarif unique à 20 euros pour les habitants de Lyon. Annoncée en début d'année, la nouvelle politique de stationnement de la Ville entre en vigueur ce mardi. Et avec elle s'applique une nouvelle tarification plus sévère envers les véhicules lourds, votée en conseil municipal le 21 mars dernier. À l'inverse, celle-ci favorise les familles nombreuses et les foyers les plus modestes.

Des tarifs allant de 15 à 45 euros

Pour rappel, la nouvelle grille prévoit trois tarifs pour les résidents (réduit, standard et majoré) selon le type de véhicule et son poids. Les foyers possédant un véhicule thermique de moins d'une tonne ou une électrique pesant moins de 2,1 tonne payeront désormais 15 euros par mois. De même pour les familles avec plus de deux enfants ou aux revenus modestes. Le tarif standard, à 30 euros, concernera quant à lui les voitures thermiques jusqu'à 1,5 tonne et les hybrides rechargeables de 1 à 1,9 tonne. Enfin, le tarif montera à 45 euros pour les autres.

Selon la municipalité, le tarif standard devrait concerner 60% des habitants, tandis que les deux catégories restantes concerneront chacune 20% des Lyonnais. Par conséquent, la plupart des foyers verront leur facture passer de 20 à 30 euros, soit une augmentation de 50%.

Nouvelle grille tarifaire applicable dès juin 2024. (Ville de Lyon)

Lire aussi : "Les Lyonnais vont payer plus cher" : la nouvelle politique de stationnement mal reçue à Lyon

Un renforcement des contrôles

Le stationnement reste donc un sujet polémique à Lyon, source de nombreuses plaintes. Et pour cause, les élus écologistes ont mis en place un certain nombre de mesures depuis 2020. Le nombre de places payantes a ainsi été fortement accru tandis que d'autres ont été supprimées. Ce qui a fait perdre à la municipalité environ 10% de ses places de stationnement en 4 ans. En conséquence, près de 10% du trafic serait aujourd'hui lié à la recherche d'un parking ou d'une place à Lyon, selon le CNRS.

Par ailleurs, la mairie a mis en place son dispositif Lapi il y a un peu plus d'un an. Une flotte de voitures équipées de scans pour contrôler le paiement des stationnements. Si certains estiment les contrôles trop réguliers, la municipalité souhaite les renforcer. En effet, seuls 20% des véhicules respecteraient le paiement, majoritairement des résidents.

Lire aussi :

Laisser un commentaire

Suivez-nous
tiktok
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut