La nouvelle tarification du stationnement s’appliquera dès juin à Lyon. (Photo Life of Pix – Pexels)

"Les Lyonnais vont payer plus cher" : la nouvelle politique de stationnement mal reçue à Lyon

Alors que la Ville votait hier sa nouvelle tarification pour le stationnement, des habitants veulent saisir le tribunal administratif.

Fini le tarif unique à 20 euros pour les habitants de Lyon. Votée ce jeudi en conseil municipal, la nouvelle politique de stationnement de la Ville fait débat. Appliquée dès juin, la tarification prendra notamment en compte le poids des véhicules, favorisant les familles nombreuses et les foyers les plus modestes. "Dans l'idée c'est plutôt vertueux, on est tous pour une tarification écologique et sociale", affirme Mélanie Hamon, avocate au barreau de Lyon. "Mais c'est dérangeant pour la majorité des Lyonnais qui vont payer plus cher", estime toutefois cette dernière.

Plusieurs habitants ont ainsi décidé de déposer un recours devant le tribunal administratif. Représentés par Me Hamon, ils ont deux mois pour monter leur dossier et saisir la juridiction.

Lire aussi : Lyon, 3e ville de France où le stationnement en parking est le plus cher par mois

Des tarifs résidents allant de 15 à 45 euros

Pour rappel, la nouvelle grille prévoit trois tarifs pour les résidents (réduit, standard et majoré) selon le type de véhicule et son poids. Les foyers possédant un véhicule thermique de moins d'une tonne ou une électrique pesant moins de 2,1 tonne payeront désormais 15 euros par mois. De même pour les familles avec plus de deux enfants ou aux revenus modestes. Le tarif standard, à 30 euros, concernera quant à lui les voitures thermiques jusqu'à 1,5 tonne et les hybrides rechargeables de 1 à 1,9 tonne. Enfin, le tarif montera à 45 euros pour les autres.

"Avantager ceux qui ont des véhicules électriques ou trois enfants c'est bien, mais ça va se faire au détriment des autres"
Mélanie Hamon, avocate au barreau de Lyon
Tweet

Selon la municipalité, le tarif standard devrait concerner 60% des habitants, tandis que les deux catégories restantes concerneront chacune 20% des Lyonnais. Par conséquent, la plupart des foyers verront leur facture passer de 20 à 30 euros, soit une augmentation de 50%. "Avantager ceux qui ont des véhicules électriques ou trois enfants c'est bien, mais ça va se faire au détriment des autres", déplore Me Hamon. "La taxation des habitants c'est tout le problème de cette politique. Une famille qui a deux enfants va payer plus cher qu'avant alors qu'ils participent à la vie de la cité, la font vivre et la rendent belle.  Si cette politique a pour but de vider le centre ville de ses habitants il faut le dire. Parce qu'on le voit déjà, les familles s'en vont".

Nouvelle grille tarifaire applicable dès juin 2024 dans Lyon. (Ville de Lyon)

De potentiels nouveaux plaignants

Si le recours devant le tribunal administratif est encore en préparation, les habitants comptent bien le déposer dans le délai imparti. Dans les prochaines semaines, d'autres personnes pourraient d'ailleurs se joindre à eux dont des associations. En revanche, la demande n'inclut pas de commerçants pour le moment. "Par rebond, ils sont aussi touchés par cette politique. Mais aucun professionnel nous a contacté pour l'instant", indique Mélanie Hamon.

Lire aussi : ZTL, piétonnisation : les commerçants de la Presqu'île de Lyon interpellent le Conseil d'Etat

Laisser un commentaire

Suivez-nous
tiktok
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut