Vue aérienne du port Edouard Herriot à Lyon.

La Métropole de Lyon inaugure le nouvel hôtel logistique urbain du port Edouard Herriot

Le port de Lyon possède désormais un nouvel hôtel logistique urbain pour répondre à la hausse du nombre de marchandises.

Le port Edouard Herriot dispose depuis ce lundi d'un nouvel Hôtel logistique urbain (HLU). D'une surface de 29 000 mètres carrés, cet équipement est le plus grand du type en Auvergne-Rhône-Alpes. Il permettra ainsi de mutualiser les flux de marchandises entrant dans l'agglomération tout en optimisant leur distribution dans la ville. L'objectif est notamment de créer un système de distribution durable et maillé, répondant aux enjeux de la décarbonation du territoire.

Répondre aux enjeux logistiques et environnementaux

Aux Sud de Lyon, le port Edouard Herriot est aujourd'hui la porte d'entrée de nombreuses cargaisons quotidiennes. Plus de 11 millions de tonnes de marchandises y transitent ainsi chaque année, redistribuées ensuite dans la Métropole, la région et le pays entier. Afin de répondre à la croissance des livraisons du dernier kilomètre et leur impact environnemental, la création d'un HLU s'est imposée comme la solution idéale. Un équipement capable de répondre aux besoins des 70 entreprises installées sur le port mais aussi de réduire les nuisances liées aux trajets routiers.

Lire aussi : À Lyon, la livraison fluviale peine à décoller

Après un appel à projets lancé en 2018 par la Compagnie nationale du Rhône (CNR), c'est finalement un consortium d'entreprise qui l'a remporté. Parmi elles, LPA, la Poste Immobilier, la SERL et la Banque des Territoires. Suite aux travaux, le HLU a accueilli ses premières cargaisons dès septembre dernier. Grâce à sa localisation, ce dernier bénéficie d'un accès routier, ferroviaire et fluvial privilégié. Cela permet aux marchandises d'être distribuées dans Lyon et aux alentours plus rapidement.

Des équipements optimisés

Ce nouvel HLU se divise en deux bâtiments, organisés en cellules. Leur disposition s'appuie notamment sur des principes de cross-docking et de stockage flexible. C'est-à-dire que les marchandises ne restent pas sur place après réception, elles repartent rapidement pour être livrées dans Lyon. Cela permet d'accueillir un large panel d'activités et un plus grand nombre de colis.

Le HLU recourt d'ailleurs à "des véhicules utilitaires à faibles émissions, y compris des vélos cargos", indiquent les exploitants dans un communiqué. Ces véhicules fonctionnent ainsi au gaz naturel ou à l'électricité. Il s'agit là encore de verdir le transport de marchandises à travers la Métropole lyonnaise. "Les tournées sont organisées de façon à rationaliser et à optimiser la livraison
au dernier km, avec un taux de remplissage optimal des véhicules
".

Lire aussi :

Laisser un commentaire

Suivez-nous
tiktok
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut