Crèche Tissot dans le 9e arrondissement de Lyon (Photo : Grégoire Gindre)

La Métropole de Lyon demande la fermeture administrative de la crèche où un bébé est mort

Présent sur le plateau de BFM Lyon jeudi 30 juin, le vice-président de la Métropole de Lyon en charge de la Santé a annoncé que la collectivité avait demandé aux autorités de faire fermer temporairement la crèche où un bébé a été tué la semaine dernière. 

L’émoi est encore très fort dans le monde de la petite enfance de Lyon et chez les parents une semaine après l’empoisonnement volontaire avec un produit toxique d’une petite fille de 11 mois dans une micro-crèche privée People & Baby du 3e arrondissement de Lyon. Depuis, de nombreux témoignages de parents font état de dysfonctionnements au sein de ces établissements en manque d’effectifs et au turn-over très important. Plusieurs ont été déposées contre le groupe par des parents. 

Une enquête est en cours concernant le meurtre de la petite fille, et la femme suspectée d’en être responsable a été mise en examen pour homicide volontaire sur mineur de moins de 15 ans. Présent  jeudi 30 juin sur le plateau de BFM Lyon, le vice-président de la Métropole de Lyon en charge de la Santé, Pascal Blanchard, a confié à nos confrères que le président de la collectivité, Bruno Bernard, avait demandé à la préfecture de procéder à une fermeture administrative de la structure en attendant les résultats de l’enquête. 


SUR LE MÊME SUJET

Contacté jeudi par Lyon Capitale, l'adjoint à la petite enfance de la Ville de Lyon, Steven Vasselin, est revenu pour notre journal sur les problèmes de recrutement auxquels sont confrontées les crèches municipales qui peinent à trouver du personnel qualifié. Un entretien à retrouver ici.

Lire aussi : À Lyon, 200 places en crèche gelées à la rentrée : "il n'y a pas assez de diplômés"

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut