Le centre de vaccination de Lyon à Gerland © Antoine Merlet

Coronavirus : le vaccin d'Astrazeneca suspendu, grosse baisse de la vaccination à Lyon et dans la région

La France a suspendu ce lundi l'utilisation du vaccin d'Astrazeneca. Un vaccin qui avait considérablement accéléré la campagne vaccinale en France ces derniers jours... Du coup, ça ralentit. Le point à Lyon.

Avec davantage de doses disponibles, la campagne de vaccination s'était accélérée début mars. L'arrivée du vaccin d'Astrazeneca avait mis un gros coup de boost dans la campagne de vaccination. Et devait participer à son accélération ces prochaines semaines.

Vendredi dernier, le 12 mars, plus de 300 000 doses de vaccin avaient été injectées en France. Un record depuis le début de la campagne de vaccination. Donc plus de 150 000 du vaccin d'Astrazeneca, suspendu en France le 15 mars (un nouvel avis doit être donné le jeudi 18 mars).

Au 15 mars, jour de la suspension du vaccin d'Astrazeneca, quel est le point dans la région ?

  • 626 845 personnes ont reçu au moins une dose de vaccin dans la région Auvergne-Rhône-Alpes au 15 mars (soit 7,8 % de la population)
  • dont 180 475 personnes une dose du vaccin d'Astrazeneca.
  • 260 625 personnes ont reçu les deux doses de vaccin dans la région Auvergne-Rhône-Alpes (soit 3,2 %).

Plus d'un habitant vacciné dans la région sur 4 a reçu une dose du vaccin d'Astrazeneca. Sa suspension est un gros coup d'arrêt. Surtout que depuis début mars, près d'1 injection de la première dose sur 2 l'était avec le vaccin d'Astrazeneca dans la région.

Lire aussi : Coronavirus : pourquoi la suspension du vaccin d'AstraZeneca est un gros coup d'arrêt pour la campagne vaccinale française

Dans le Rhône,

  • 131 451 personnes ont reçu au moins une dose de vaccin au 15 mars  (soit 7,0 %)
  • dont 49 264 personnes qui ont reçu les deux doses (soit 2,6 %)

Le département du Rhône compte 1,8M d'habitants.

Dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, les deux départements de l'Allier et du Cantal ont passés la barre des 10 % de la population ayant eu au moins une dose de vaccin.

Lire aussi : Enquête : comment les big pharma de Lyon sont-elles passées à côté du vaccin ?

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut