Quasiment plus de neige sur la route au niveau de la montée de la Boucle ce matin, en revanche ça bouchonne.
(Photo Paul Terra)

Bus TCL à l'arrêt et routes enneigées à Lyon : la Métropole s'explique

Le président de la Métropole, Bruno Bernard, a expliqué pourquoi la neige a empêché les bus du réseau TCL de circuler ce mardi 13 décembre à Lyon.

Grogne des usagers sur les réseaux sociaux, tweets et interpellations en conseil métropolitain des élus d'opposition, ce mardi 13 décembre, la gestion des chutes de neige par les élus écologistes à suscité un agacement généralisé. Bruno Bernard, président de la Métropole de Lyon a réagi via une série de tweets.

Selon l'élu et président du Sytral c'est une fluctuation météorologique qui explique le retard pris dans le salage de la voirie. "La pluie n'a pas pris le relais de la neige, les chutes ont duré plus longtemps que prévu et de façon généralisées sur le territoire alors qu'elles devaient concerner principalement le Nord et le Sud-Ouest". Au total, 50 camions et environ 200 agents ont été mobilisés "dès 2 h cette nuit" a quant à lui rappelé Fabien Bagnon, vice-président en charge de la voirie lors du conseil métropolitain de ce jour.

Des chutes de neige à Lyon pourtant annoncées

A noter tout de même que dès 11 h ce lundi 12 décembre, le prévisionniste lyonnais Romain Weber annonçait des chutes de neige en soirée ainsi qu'une pluie verglaçante sur la presqu'île lyonnaise et pas seulement au Nord et au Sud-Ouest de l'agglomération.

Concernant le réseau de bus TCL, Bruno Bernard assure que ces derniers ont réalisé des essais dès 5 h du matin et en ont conclu que "les conditions ne permettaient [pas] un fonctionnement initial du réseau sans risque de glissades et dérapages en sortie de dépôt". C'est d'ailleurs principalement le verglas et la neige gelée qui ont empêché la circulation. Certains usagers se sont tout de même interrogés sur le délai entre les tests à 5 h et la reprise du trafic effectuée plus tard dans la mâtinée.

Les itinéraires pas totalement praticables

Comme nous l'expliquions un peu plus tôt, les grands axes étaient effectivement praticables dès 9 h mais certains, moins empruntés ne l'étaient pas. Or, l'itinéraire d'un bus doit être entièrement dégagé pour que celui-ci prenne la route.

Des agents ont également été mobilisés "pour déneiger les abords des stations de métro et les principaux trottoir", a ajouté Fabien Bagnon. Questionné par David Kimelfeld sur la stratégie mise en place lundi soir notamment sur la priorité donnée au déneigement des voies bus, le président et son vice-président n'ont pas répondu.

Lire aussi : Lyon et la neige : un désamour de longue date entre réseau TCL à l'arrêt et embouteillages monstres

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut