Mairie de Villeurbanne. @WilliamPham

Avec son budget participatif, Villeurbanne porte des projets pour "chaque quartier"

Le 7 décembre, Villeurbanne dévoilait les 21 projets retenus pour la 2e édition de son budget participatif doté d’une enveloppe de 1,2 million d’euros. Une première étape vers une vraie démocratie participative, pour l’adjoint aux finances de la Ville. 

"Je crois qu’aucun projet pour lequel j’ai voté personnellement n’a été retenu. Ce n’est pas du tout une déception, c’est le jeu", confie bon joueur Jonathan Bocquet l’adjoint aux Finances de Villeurbanne au moment de dresser le bilan de la 2e édition du budget participatif de la ville. Le 7 décembre, 21 projets retenus par les habitants ont été dévoilés par la municipalité socialiste qui financera leur mise en oeuvre sous 24 mois grâce à une enveloppe de 1,2 million d’euros. 


"On ne pense pas que c’est avec le budget participatif que l’on va révolutionner la vie démocratique, mais cela irrigue tous les autres espaces que l’on essaye de créer", Jonathan Bocquet adjoint aux Finances


Une petite partie du budget d’investissement de 70,5 millions d’euros de la ville en 2022, mais qui permet d’impliquer les habitants dans la vie citoyenne de la cité. "On ne pense pas que c’est avec le budget participatif que l’on va révolutionner la vie démocratique, mais cela irrigue tous les autres espaces que l’on essaye de créer : l’assemblée citoyenne, les conseils de quartier, les jury citoyens…", énumère Jonathan Bocquet. 

Lire aussi :

Des projets plus précis qu'en 2021

Parmi les projets sélectionnés par les habitants on trouve la création d’un tiers-lieu solidaire pour un montant de 100 000 euros, l’installation de paniers de baskets dans les parcs et les aires de jeux pour 50 000 euros, d’une pépinière pour 30 000 euros, d’un espace de jeux aux Tonkin pour 130 000 euros, d’un four communal au quartier des Brosses pour 20 000 euros, d’un Repair café pour 200 000 euros ou encore la construction d’abris à vélos pour 50 000 euros. Une variété de projets sélectionnés par les 3 445 votants qui se sont exprimés cette année, soit plus de 1 000 que pour l’édition 2021. 


"Dans chaque quartier le projet qui avait le plus de voix a été retenu, ce qui fait que chaque quartier à une concrétisation du budget participatif", Jonathan Bocquet adjoint aux Finances


L’adjoint de Cédric Van-Styvendael les trouve tous "intéressants à leur manière. « Boire, se laver un accès à l’eau pour tous » est un projet intéressant, car il fait écho au jury citoyen  Accueillir à Villeurbanne que l’on avait fait il y a deux ans et qui avait identifié cette problématique. J’ai aussi hâte de voir ce que ça va donner l’application intergénérationnelle pour dédier du temps aux aînés, je suis un peu curieux". Sans thématique imposée par la ville, les projets retenus abordent des problématiques assez larges, allant du sport, à la solidarité, à la culture, à l’éducation, à l’environnement.

Tendre vers des projets plus structurants

"Cette année j’ai l’impression qu’il y a une structuration des porteurs de projets. La dynamique prend et donc ça amène peut-être à des projets plus aboutis, même si je ne voudrais pas déprécier ce qui s’est fait l’an dernier", analyse l’adjoint aux Finances, qui prend cela comme une étape vers une vraie démocratie participative. Pour l’heure, les projets qui sont limités à une enveloppe maximale de 200 000 euros se développent à l’échelle des quartiers, au moins un projet a été retenu pour chaque quartier de la ville afin d’irriguer tout le territoire, mais à l’avenir leur dimension pourrait être plus structurante. 

"Avec 200 000 euros, on peut faire de belles choses, mais nous ne sommes pas sur des projets structurants. C’est quelque chose sur lequel on aimerait réfléchir pour plus tard. En tant qu’adjoint aux Finances j’ai envie de commencer à mettre les habitants dans la boucle de la réflexion budgétaire globale et le budget participatif c’est une entrée pour se rendre compte du calendrier budgétaire, du coup d’un projet, du montage technique, etc.", explique l’élu. 

En attendant d’aller plus loin, la municipalité compte d’ores et déjà renouveler son soutien financier et technique au budget participatif pour une 2e édition, dont l’organisation repose désormais entre les mains de l’assemblée citoyenne qui devra décider de ses futures orientations et régles. Un pas de plus vers la démocratie participative. 


Sur la même thématique à Lyon :

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut