Biennale d'art contemporain
Tim Douet

Avec Gérard Debrinay, la Biennale de Lyon tient son nouveau président

Tout juste un mois après le départ fracassant de François Bodry de la Biennale de Lyon, l’association culturelle lyonnaise a trouvé son nouveau président. Il s’agit de Gérard Debrinay, déjà membre du bureau de l’association. 

Il n’aura pas fallu longtemps à la Biennale de Lyon pour se trouver un nouveau président après le départ très médiatisé de François Bodry au mois de décembre. En poste depuis 2018, le président de l’association qui regroupe la Biennale d'art contemporain (qui a lieu les années impaires) et la Biennale de la danse (les années paires) avait claqué la porte de l’organisation culturelle lyonnaise avec véhémence. 

Lire aussi :

Dans un communiqué, il dénonçait une politique de la Métropole de Lyon marquée "par une absence totale de concertation avec les associations et les institutions chargées de mettre en œuvre l’action culturelle". Derrière ce départ, il fallait aussi voir l’ombre du sujet des anciennes usines Fagor-Brandt (7e arrondissement) jusqu’ici consacrées à des évènements culturels et qui sont vouées à devenir un centre de remisage et de maintenance pour les TCL. 

Membre de l'association depuis 2006

Désormais, c’est Gérard Debrinay, déjà membre du bureau de l’association depuis 2006, qui aura la lourde tâche de chapeauter l’organisation des prochaines Biennale d’art contemporain et de la danse. L’une de ses priorités sera notamment d’accompagner "le recrutement de la future co-direction de la Biennale et la mise en œuvre de la 16e Biennale d’art contemporain 2022", fait valoir la Biennale de Lyon dans un communiqué.

Lire aussi : Culture : la 16e biennale d’Art contemporain de Lyon dans les starting-blocks

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut