Le jeu-vidéo « Heroes » sur l’un des PC de la salle d’e-sport la Source. @Marie Allenou

La région Auvergne-Rhône-Alpes vote une aide de plus de 500 000 euros pour booster la filière du jeu vidéo

Depuis son arrivée à la tête de la région, Laurent Wauquiez a fait du développement de la filière numérique locale l'une de ses priorités. Pour l'année 2022, il a fait voter une aide de 516 000 euros pour soutenir le développement du secteur du jeu vidéo, très dynamique à Lyon et en Auvergne-Rhône-Alpes.

En 2021, les réussites des studios d'Auvergne-Rhône-Alpes se sont enchaînées dans l'univers du jeu vidéo. L'éditeur lyonnais Arkane Studios a produit le très réussi Deathloop, les développeurs d'Ubisoft Annecy ont concrétisé la simulation de sports extrêmes Riders Republic et l'antenne lyonnaise du groupe japonais Bandai Namco a sorti Little Nightmares 2, un jeu d'horreur très cartoonesque.

Ces sorties qui ont rythmé l'année 2021 sont à la fois une belle vitrine pour la filière numérique de la région, mais aussi un facteur de création d'emplois. C'est ce que met en avant la Région, qui a donc décidé de donner son feu vert pour une nouvelle aide pour le secteur pour l'année 2022. Pour ce faire, elle a voté une aide d’un montant total de 516 382 euros répartie en deux subventions aux organismes auxquels sont principalement affiliées les entreprises du jeu vidéo.

"En 2022, la Région passe la vitesse supérieure : relocalisation de studios, fonds d’aide à la création, soutien au cluster Game Only et maintenant un plan de développement des compétences. Nous sommes armés pour faire d’Auvergne-Rhône-Alpes la grande région du jeu vidéo en Europe" a précisé le 18 janvier dans un communiqué Samy Kefi-Jerôme, conseiller régional délégué à la stratégie digitale.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut