La pose du pont Raymond-Barre a encore pris du retard

Faute au niveau du Rhône, trop bas, le pont Raymond-Barre n’a pas pu remonter le fleuve dimanche 1er septembre comme prévu. Le trajet vers son point d’ancrage définitif est prévu ce lundi.

Sans dire que la pose du pont Raymond-Barre est maudite, cette opération enchaîne en tout cas les accrocs dans le planning. Alors que le tablier devait initialement être mis en place le 30 juillet, un problème technique lié à la structure de transport avait obligé le Sytral à reporter cette opération de haute technicité à ce lundi 2 septembre.

Mais cette fois-ci, c’est le fleuve Rhône lui-même qui n’y a pas mis du sien. En raison d’un niveau d’eau trop faible, la structure de 150m de long pour 2 500 tonnes n’a pas pu être acheminée dimanche 1er septembre, du port Edouard-Herriot jusqu’au site d’installation, à hauteur de la Confluence.

Mais pas de crainte car le délai supplémentaire n’est pas énorme. Le tablier du futur pont mode-doux a d’ores et déjà été placé sur une barge. Dans la matinée, celle-ci, tirée par des remorqueurs, va entamer la remontée du Rhône sur près d’un kilomètre avant d’être fixée à huit pieux. Elle entamera alors une rotation pour présenter l’ouvrage dans sa position définitive. Le tablier sera ensuite posé sur ses appuis avant que la barge ne soit libérée.

Le Sytral maintient son dispositif d'accueil du public à partir de 10 h sur le pont Pasteur. Les badauds et autre curieux déjà inscrits pourront ainsi profiter de l'arrivée du pont puis aux préparatifs de la pose.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut