Des Gilets jaunes ont tagué samedi des inscriptions hostiles au président brésilien, Jair Bolsonara, sur la façade et le trottoir du Consulat du Brésil, avenue de Saxe dans le 3e arrondissement de Lyon.
Illustration police Tim 26
Deux gros tags anti-policiers ont été inscrits sur la façade d'un poste de police du 3e arrondissement de Lyon, dans la nuit de jeudi à vendredi.
Palais de justice de Lyon © Tim Douet
Une stèle rendant hommage aux combattants alpins de la Seconde guerre mondiale a été vandalisée le 8 juin dernier. Une amicale lyonnaise porte plainte.
De nouveaux tags antisémites ont été découverts, mardi à Roanne, comme le regrette le maire Yves Nicolin sur Facebook. Des tags qui font suite à d’autres tags ou insultes du même genre, à Roanne, ces dernières semaines. Mais aussi à Lyon.
Dans la nuit du 4 ou 5 avril, plusieurs commerçants ont eu leurs devantures taguées. Plus ou moins consternés, tous s’accordent sur un besoin de sécurité.
Quatre jeunes lyonnais ont été interpellés dans la nuit de mercredi à jeudi. Six plaintes ont été déposées pour plusieurs tags dans une rue commerçante près de la place de la Croix-Rousse.