Frédéric Ferrer propose aux Ateliers (la deuxième adresse du TNG) jusque fin janvier une série des “cartographies” dont il est l’auteur et l’interprète. Soit des conférences-spectacles qui ont pour thèmes des questions essentielles liées à l’environnement. Il évoque avec nous la nature et les enjeux de ces drôles de créations théâtrales.
Ce mois-ci, Super Gérard sauve sa fête mais pas Macron, Gégé apprend la musique... et Kim visite les maisons de retraite – La vie politique lyonnaise en trois strips, à retrouver tous les mois dans Lyon Capitale.
Julien Santini © Aniki Maret
Un univers surréaliste à haute teneur comique. Pour l’atteindre, il suffit de suivre Julien Santini dans ses péripéties existentielles. Lui s’amuse, nous nous attachons.
Le 5 novembre, Gérard Collomb avait fait l’impasse sur le conseil métropolitain. Sans autre justification que celle de gérer les suites de son retour aux affaires à l’hôtel de ville. Ce lundi, les élus métropolitains sont convoqués à une nouvelle assemblée plénière, où l’opposition l’attend avec impatience. Avant ce rendez-vous électrique, chacun avance ses pions. David Kimelfeld consulte et recrute, et les députés savourent la vie sans Collomb à Paris. La droite, elle, s’inquiète pour son nouveau leader porté disparu.
Gégé a été réélu mais il lui manque encore quelque chose... Le président du Puy-en-Velay change de couleur de veste... et Képé est triste. La vie politique lyonnaise en trois strips, à retrouver tous les mois dans Lyon Capitale et sur Lyoncapitale.fr
Voix manquantes, procès en autocratie et usure, remerciement appuyé à Georges Képénékian, la quatrième élection de Gérard Collomb a été la plus mouvementée. En tout cas, elle ne s'est pas déroulée comme il l'aurait aimé. Gérard Collomb doit surtout faire face à un David Kimelfeld plus déterminé que jamais à être une alternative. Ce week-end et publiquement, il rencontrera les socialistes. 
Ils ne le reconnaissent plus. Gentil, à l'écoute, bienveillant, c'est un nouveau Gérard Collomb que les élus et les notables lyonnais retrouvent après son intermède ministériel. L'opération séduction semble marcher. Le 5 novembre, peu de voix devraient manquer. Le PS se perd en injonctions contradictoires. David Kimelfeld a tenté cette semaine de faire preuve d'autoritarisme à la veille du début de sa future cohabitation. Cette semaine, le calme avant la tempête était encore très relatif.
Le calendrier s'accélère. Après le retour de Gérard Collomb et avant son sacre annoncé du 5 novembre, la droite a décidé de riposter. Étienne Blanc et Pascal Blache sont officiellement candidats. S'ils ont vocation à se retrouver d'ici à 2020, leurs entrées en matière les éloignent. Pendant ce temps, David Kimelfeld affine sa stratégie et Gérard Collomb cajole ses élus. Pour mieux les dévorer ?
Gégé est revenu... Le patron de l’OL déroule ses comptes... Kimelfeld croit en la cohabitation... Un mois de vie lyonnaise croqué par Jibé, à retrouver tous les mois dans Lyon Capitale et sur Lyoncapitale.fr
Fabien Olicard et Laura Laune – Têtes d’affiche du festival d’humour de Gerson 2018 © Laura Gilli / DR (montage LC)
Pratt, Laune, Olicard, mais aussi des plus jeunes à découvrir. Préparez-vous à six jours d’humour intense à Lyon.

Posts navigation

1 2 3 4 5 6