L'horloge de l'ancienne gare des Brotteaux
L’association lyonnaise Habitat et Humanisme propose à tous de devenir solidaire en "donnant" son heure gagnée grâce au changement d’heure. L’heure solidaire, c’est maintenant.
Étienne Blanc © Tim Douet
Encore méconnu à Lyon, Étienne Blanc, maire de Divonne-les-Bains et premier vice-président du conseil régional, sera le candidat Les Républicains à Lyon en 2020. Un homme politique autant salué pour ses talents d’orateur que critiqué pour son passé millonniste et son positionnement “très à droite” sur l’échiquier politique.
Pascal Blache / Etienne Blanc © Tim Douet
Les élus LR de Lyon et de la métropole ont choisi leur champion pour 2020 : Étienne Blanc. Le premier vice-président régional a accéléré l’annonce de sa candidature pour combler le vide à droite, amplifié par le retour de Gérard Collomb.
Comme nous l'annoncions en exclusivité en début d'après-midi, Étienne Blanc (LR) est bien candidat à la mairie de Lyon. Joint par Lyon Capitale, il confirme et développe les premières grandes lignes d'une campagne qui sera axée sur la qualité de vie, l'insécurité et les grands projets. Le premier vice-président de la Région espère être à la base d'un large rassemblement des LR au Modem, de la droite et du centre. Il annonce qu'il se consacrera à la ville de Lyon et donc ne candidatera pas à la métropole.
Étienne Blanc © Tim Douet
Le premier vice-président de Laurent Wauquiez a décidé d'accélérer son agenda. Alors qu'il confiait son intention de déclarer ses ambitions en janvier, après avoir géré la transition à Divone-les-bains dont il est toujours maire, Étienne Blanc déclarera finalement sa candidature au plus tard demain matin. 
Étienne Blanc, à l’hôtel de région, en mai 2018 © Tim Douet
À la fin de l'assemblée générale des maires de l'Ain, le n°2 de Laurent Wauquiez à la région a annoncé se consacrer plus activement à la préparation  des municipales de 2020 d'ici quelques mois.
Selon un sondage exclusif Ifop-Fiducial pour Lyon Capitale et Sud Radio, 57 % des Lyonnais souhaitent que Gérard Collomb “laisse la place à une autre personnalité” aux élections municipales de 2020...
Gérard Collomb à un meeting En Marche, en 2017 © Tim Douet
Depuis Paris, Gérard Collomb est gagné par un accès de fébrilité quant aux scrutins locaux de 2020. Pour enrayer un mauvais alignement des planètes, il a précipité l’annonce de sa candidature aux élections municipale et métropolitaine. Son entourage redoute tout autant la fin de l’état de grâce macronien que l’aspiration au changement après dix-sept ans de règne et un intermède ministériel.
Grandes manœuvres ou phrases assassines, les coulisses de la politique lyonnaise sont dans une nouvelle chronique satirique à retrouver tous les mercredis sur Lyoncapitale.fr : House of Collomb. Au casting de ce premier épisode, les cartes postales de Gérard Collomb et la droite qui essaie de remonter son réveil avec Laurent Wauquiez en horloger.
Pascal Blache
Pascal Blache a annoncé ce lundi son intention de porter un projet pour la ville de Lyon et la métropole en 2020. Il a répondu aux questions de Lyon Capitale.

Posts navigation

1 2