Etienne Blanc © Antoine Merlet
Etienne Blanc © Antoine Merlet

Seconde Guerre mondiale : à Lyon, Etienne Blanc crée la polémique avec des propos "révisionnistes"

Interviewé par le JDD ce week-end, le sénateur du Rhône Etienne Blanc, président du groupe d'opposition de droite au conseil municipal de Lyon, a tenu des propos polémiques sur le régime de Vichy. Dans le même sens que ceux d'Eric Zemmour quelques semaines auparavant.

Etienne Blanc était l'invité du JDD ce week-end et ses propos ne finissent pas de faire réagir. Soutien de Barnier mais proche de Zemmour mettait en exergue l'hebdomadaire sur son site web en évoquant "le drôle de jeu d'Etienne Blanc". Quoi qu'il en soit, c'est une réponse à une question sur Eric Zemmour et ses propos révisionnistes qui indigne plusieurs élus lyonnais ce mardi 2 novembre. Dans l'interview accordée à nos confrères du JDD, le sénateur du Rhône se pose la question suivante "Est-ce qu’en signant l’armistice, on n’a pas donné aux juifs les moyens de protection qui, pendant deux ans, permettaient de fuir le régime nazi ? Moi, je ne peux pas répondre".

Dans la journée, le sénateur écologiste du Rhône et conseiller du 7e arrondissement de Lyon, Thomas Dossus a accueilli la citation de son adversaire politique avec une pointe d'ironie. "Quelle surprise (non). L'homme qui fricotait avec Gollnisch en 1998 se prend aujourd'hui de sympathie pour un pétainiste révisionniste..."

Dans un communiqué, le groupe politique Progressistes et Républicains s'est indigné de ces propos. "À l’heure où le zèle de la France de Vichy concernant les lois et décrets quant au statut et au devenir des juifs en France n’est plus à démontrer. A l’heure où des documents prouvent que le Maréchal Pétain a personnellement durci des lois rédigées contre les juifs, de tels propos sont plus que jamais inadmissibles" se scandalise le groupe politique présidé par l'ancien maire de Lyon, Georges Képénékian.

Plus loin dans le communiqué, les élus Progressistes et Républicains de la Ville de Lyon ne comprennent pas que "le parti Les Républicains ainsi que les élus du groupe Droite, Centre et Indépendants, dont Etienne Blanc est Président, puissent être solidaires de tels propos".

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut